Notox

vendredi 18 décembre 2009 à 16:42 | Publié dans écologie, information générale, innovation, shaper | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Notox est une jeune entreprise basée à Anglet et spécialisée dans la technologie des sports de glisse menant deux approches conjointes : l’innovation technologique et l’innovation écologique. Olivier Eudes est allée visiter les nouveaux locaux et rencontrer les initiateurs du projet. A lire en suivant le lien…

Les 3 protagonistes de cette entreprise sont Dominique Villenave, Pierre Pomiers et Benoit Rameix.

Le constat bien connu qui sert de départ est la toxicité de tous les matériaux utilisés dans la fabrication de nos planches de surf. Notox veut proposer aux surfeurs et aux shapers un panel de solutions, pour rendre moins dangereuse cette fabrication, à chaque étape du process.

Et pour commencer, sur la santé directe du shaper, en proposant un espace ergonomique, « confiné », aux normes sanitaires et environnementales, et même au delà. L’atelier se décompose en plusieurs salles, rooms ou tunnels, correspondant à chaque étape de fabrication et ses particularités (poussières, émanations, bruit, etc…)

Pour le shape :
2 shaperooms équipés d’un bras auquel sont suspendus les différents outils, aspirateur à poussière issue de la découpe et du ponçage de la mousse.

Pour le glassage (La partie la plus toxique) :
2 tunnels de glassage, avec un extracteur d’air créant une dépression permanente qui génère un courant d’air permettant le renouvellement de l’air, suffisamment d’espace pour pouvoir faire plusieurs planches en même temps, une paillasse munie d’un extracteur pour la préparation des mélanges (catalyseur, nettoyage, etc)….

Mais aussi :
– 1 salle d’injection, spécifique aux futures planches Notox, et en « bio » matériaux.
– 1 salle de déco, sous les toits, pour permettre aux artistes d’être au plus près des étoiles…. (ok, blague…)

Tout cela devrait permettre aux shapers de bosser dans de meilleures conditions, avec un label spécifique pour valoriser leur engagement, et surtout, arrêter de se pourrir la santé et celle des voisins.

En fait, le gros impact des COV (Composés Organo Volatiles) est imputé à l’utilisation de l’acétone. Et justement, ici, il est remplacé par une solution qui répond au doux terme de RST-5 qui se traite de la même manière qu’une lessive.

Pour les autres produits, résine, mousse, la démarche est prolongée : réduire au maximum leur utilisation, rendre plus efficient les techniques, de glaçage par exemple avec l’injection, remplacer la fibre de verre par du lin par exemple lorsque c’est possible, voir le pain de mousse par une structure en carton hydrophobe en nid d’abeille, enfin, toujours réfléchir à soit réduire, soit remplacer, et toujours garder l’idée du bénéfice toxicité / recyclabilité / énergie finale. Car viennent à la fin de tout ça, la récupération et le traitement final des déchets, en recyclant ce qui peut l’être, et en trouvant une filière sûre pour les autres.

En discutant avec Pierre, je me rends compte qu’il est toujours en questionnement sur l’efficacité, car les produits sont une chose, l’énergie une autre et je lui fait confiance pour se prendre la tête afin de réussir cette quadrature du cercle.

L’équipe fournit un gros travail là dessus, prenant la suite que je dirais logique de l’Association Clean Shaper (initialement Benoit Dandine et Alexandre de Sonis) qui fut l’ assos qui a initié ce mouvement dans l’industrie de la glisse en France (voir en Europe), en épluchant et diligentant de nombreux tests sur différents produits entrant dans la composition de nos boards.

L’atelier Notox a donc pour ambition de produire des planches plus saines, et pour s’assurer et valoriser, un label sera mis en place, avec une sorte de code comme pour la consommation énergétique des appareils électroménagers. On pourrait ainsi choisir sa planche en connaissance de cause et demander à son shaper préféré où en est il sur ce plan là. Plus nous, – les casse-couilles – seront nombreux, plus vite cette évolution se fera pour le bien de tous (même si je sais bien, ce n’est pas la priorité pour tout le monde, ok, ok…)

Ces trois compères ont également sous la main un nouveau type de planche, mélangeant du carton hydrophobe, de la mousse à base d’amidon, fibre et résine. Allez voir sur le site, les détails sont évocateurs.

Donc, et pour finir, Notox se trouve être pionnier dans le monde de la glisse en France, avec d’autres , comme Atua Cores et même UWL à tenter de précéder plutôt que de ramer derrière, en prenant un risque financier et « ethique », connaissant le conservatisme légendaire du milieu du surf, tout le monde compris (et nous, pratiquants, les premiers).

Evidemment, sur un plan personnel, je suis hyper enthousiasmé par cette création, car comme beaucoup de pratiquants moyens, cela fait un bail que j’attends de l’industrie du surf cette évolution, et que l’argent gagné soit enfin ré-investi dans la recherche technologique dans un sens plus cohérent avec notre pratique et son milieu, la nature (oui, la nature, c’est ça, non ce n’est pas un gros mot, hi hi !).

Et résultat, des initiatives plus que personnelles, loin des grands mammouths, font d’eux les précurseurs, qui « mouillent le maillot » , prennent de vrais risques financiers pour faire avancer le schmilblick, et ça, c’est ce que j’aime dans le surf, yeaaaah !!!

www.notox.fr

Laisser un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :