Un petit tour au sud des Landes (2)

lundi 26 avril 2010 à 21:56 | Publié dans actions antenne 64, Moliets / courant Huchet | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , ,

Suite à notre découverte d’une zone importante de pollution à l’entrée de la Réserve du Courant d’Huchet sur la commune de Moliets (lire Un petit tour dans les Landes (1) ) le 3 avril dernier, nous avons décidé de participer au nettoyage organisé par le Comité Départemental du Tourisme le 23 avril 2010, dans le cadre du Printemps des Landes, et animé par Olivier Favreau, employé de la Réserve.

1. Bilan par rapport à notre première visite :

– Au bout de quinze jours, après des bains répétés à marée haute et suite à plusieurs mails de Jean Luc, l’adhérent local, ainsi qu’un coup de fil de notre part à la Mairie, le gros ballot de sacs en plastique a été enlevé.

La laisse de mer chargée en détritus de plastique a été enlevée par des moyens mécaniques. On constate que la herse devait être trop grossière et que tout le plastique n’a pu être extrait. Il en reste une grande quantité toujours mélangée avec le sable.

La croûte de détritus brûlés est toujours là… Et sans doute pour un bon moment… Nous avons un peu plus d’informations à son sujet. Cela paraît invraisemblable maintenant, mais c’est le résultat du «traitement des déchets» à la création de la réserve : au début des années 80 lorsqu’on décide de classer cet espace, il était jonché de détritus provenant de l’océan. Pour les faire «disparaître», on les a brûlé sur place, puis recouvert de sable… Vingt ans après, le courant d’Huchet et le vent remettent à jour la décharge partiellement calcinée. Une petite zone a déjà été curée et cartographiée, mais le volume restant n’a pas été quantifié.

2. Visite de la réserve

Afin de mieux comprendre la problématique de la zone, nous avons pris rendez-vous avec Olivier Favreau, employé de cette réserve de 617 hectares, comprenant étang, rivière, forêt humide, forêt de pins, marais et dune. Olivier nous emmène sur la plage, à la frontière de deux zones : l’une nettoyée totalement mécaniquement et une autre large de 10 m sur 3,5 km, préservée de tout nettoyage mécanique. Cette bande ne fait pas partie de la réserve, et elle est le résultat d’une négociation avec la commune depuis 2004.

La différence est flagrante :

Ci-dessus, la partie nettoyée : l’érosion est importante au pied de la dune.

Ci-dessus, la zone laissée à l’état sauvage : le dénivelé est doux, la plage n’est pas creusée par le passage des machines, le bois flotté permet à la dune de se stabiliser. Il offre aussi un habitat aux insectes, base de l’écosystème. Cette zone de sable préservée permet aussi à une espèce d’oiseau protégée qui pond ses œufs dans le sable – le gravelot à collier interrompu – de se reproduire. Cinq couples reproducteurs ont été répertoriés.

3. Le nettoyage de la zone

De mars 2009 à mars 2010, c’est  l’établissement Adrenaline, accueillant des jeunes en difficultés qui s’est chargé du nettoyage manuel de la zone. Faute de financement, cette action n’a pas été reconduite et depuis, Jean Luc, avec son râteau et son tamis, nettoie seul, chaque jour, la zone… Du premier janvier au premier avril, il a rempli 180 sacs de 50 litres de déchets !

Quelques actions ponctuelles comme celle d’aujourd’hui sont également menées dans la réserve. Ce jour, une vingtaine de personnes volontaires ont nettoyé une toute petite zone (30 m linéaire de laisse de mer) durant 2 heures. Cette opération même si elle permet d’extraire des déchets d’origine anthropique, est surtout une opération de sensibilisation. En effet, très vite chacun se rend compte de l’étendue du chantier. La quantité de petits déchets est étourdissante : cotons tiges, bouchons, granulats, débris plastiques en tout genre, médias filtrants… Le volume ramassé au final n’est pas impressionnant (1m cube). Le temps de travail serait colossal pour tout nettoyer.

A noter que quatre enfants ont été chargés de se « spécialiser » dans le ramassage des médias filtrants ou « camemberts de plastique », faciles à identifier et présents  partout ! Au moins 3000 camemberts ont été ramassés, au moins autant ont été mis dans les autres sacs, le tri étant contraignant et contre productif. Bien plus encore sont restés sur place.

4. Et maintenant

Les communes du littoral se battent contre un arrivage incessant de polluants déposés sur le sable au gré des marées et issus de notre société de consommation. Les solutions les plus efficaces pour lutter contre les macro-déchets seront celles imaginées à la source pour éviter qu’ils ne se retrouvent dans la nature.

Mais un nettoyage plus efficace (mécanisé mais avec une herse fine, à l’extérieur de la réserve) et le moins destructeur possible (manuel, dans la réserve) doit être développé.

Il paraît évident que des moyens à la hauteur de cet environnement exceptionnel doivent être donnés. Une inscription au programme Natura 2000, par exemple pourrait apporter une aide du point de vue financier, mais, en attendant, d’autres solutions doivent être trouvées car chaque jour le plastique s’installe.

Nous allons continuer de rencontrer les acteurs locaux impliqués (commune, Communauté de Communes et Département notamment) pour jauger leur volonté et écouter leurs idées. Dans tous les cas, soyez en sûr, nous reviendrons !

3 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Une critique… positive!

    Je salue votre travail: vous agissez réellement et tenez très bien votre rôle d’informateurs locaux (en plus, sans aucune faute d’orthographe dans un texte au format idéal, pas trop long et très pédagogique, chapeau!).
    Bon courage à tous et très bonne continuation!

  2. bonjour, pouvez vous me dire si d’autres journées de nettoyage seront organisées sur la commune de Moliets. merci pour votre réponse

    • Depuis deux semaines, des jeunes en vacances au MAEVA à MOLIETS participent le vendredi à partir de 10h30 à la collecte des déchets à l’embouchure, à l’initiative d’Olivier FAVREAU, animateur de la Réserve Naturelle du Courant d’Huchet.
      Ils me rejoignent, si vous voulez nous aider, bienvenue à vous.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :