C’est la semaine de réduction des déchets. Agissons !

vendredi 21 novembre 2014 à 17:43 | Publié dans semaine réduction déchets | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

semaine_europeenne_reduction_dechets_logoDu 22 au 29 novembre 2014, c’est la semaine de la réduction des déchets, l’occasion de mettre le nez dans ses poubelles et de proposer chaque jour une alternative pour produire moins de déchets chez soi.

Actuellement sur les 350 millions de tonnes de déchets que les ménages génèrent, un peu plus de 205 millions de tonnes sont recyclées, 120 millions de tonnes sont enfouies, 23 millions de tonnes sont incinérées et le restant est utilisé comme épandage.

L’enfouissement pose toujours le risque de contaminer les nappes phréatiques, de polluer les sols et les cours d’eau (comme se fut récemment le cas avec la déchetterie de Beaucens, à côté de Lourdes, où, suite aux crues de l’hiver 2014, les déchets enfouis se retrouvèrent dans le Gave de Pau et ensuite dans l’Océan). Lire notre article à ce sujet.

decharge_beaucens

Quand nos déchets sont brûlés, les 2/3 sont valorisés et servent à produire de l’énergie (14,3 tonnes partent dans les 129 usines d’incinération françaises). Cependant, pour les 8 tonnes restantes, leur traitement provoque de nombreux effets néfastes sur la santé (cancers, problèmes cardio-vasculaires, jusqu’aux troubles de la reproduction. Ceci tout en reconnaissant que le traitement des fumées est de plus en plus efficace. Et, pour aller plus loin, cette filière d’incinération est la source de production de déchets ultimes de toxicité haute pour lesquels aucune valorisation n’existe pour le moment, et qui sont pourtant bien stockés quelque part  ! (En savoir plus).

Si l’on remplaçait nos plastiques par du verre, du bois ou du papier, il faudrait plus d’énergie pour produire ces objets et pour les transporter, on augmenterait donc globalement nos rejets de CO2. En choisissant le biodégradable, on continue à habituer les gens au jetable. Si Le compostable est intéressant, il existe encore trop peu de filières en France et ne concerne qu’une partie de nos déchets.

La seule solution viable sur le long terme (c’est-à-dire durable), c’est de réduire nos déchets, changer nos façons de consommer, en privilégiant les circuits courts et les produits sans emballage.

À une époque où de moins en moins de citoyens s’expriment à travers les circuits politiques traditionnels (perte de vitesse des syndicats, abstentionnisme aux élections), nous sommes de plus en plus nombreux à considérer notre façon de vivre et, entre autres, de consommer comme un engagement à minima. Pourtant si les Etats utilisent eux aussi «l’arme» du boycott, le fait de ne pas acheter certains produits peut avoir un poids. Si cette réflexion sur la consommation pouvait changer les gestes de chaque citoyen, notre société, notre air, nos océans et notre terre s’en porteraient beaucoup mieux.

A partir de demain, et jusqu’au 29 novembre, à l’occasion de la semaine de la réduction des déchets, l’antenne Côte Basque de Surfrider proposera chaque jour une alternative à un déchet commun à tous les foyers. Pour consommer différemment. Pour affirmer notre manière de voir… et espérons le faire évoluer la société pour respecter mieux l’homme et l’environnement.

Laisser un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :