Un nettoyage citoyen des berges à Bordes

jeudi 5 mai 2016 à 10:53 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire

13151507_10207303213272281_2775441280196870528_n

Ce samedi 30 Avril 2016, l’association Pose ta graine, avec le soutien de la mairie de Bordes, a organisé une grande action de nettoyage des berges du Gave de Pau. Plus de 70 personnes se sont portées volontaires pour ramasser le résultat de l’effondrement de 30 mètres de berges contenant les déchets accumulés pendant 50 ans. Sur place, de grandes quantités de plastiques agrippées aux arbres et aux racines, des bouteilles parfois intactes souvent brisées, mais aussi les déchets métalliques de l’usine Turbomeca, emportés par le courant, s’entassent sur des kilomètres de rives.

Quand on sait que 80 % des déchets trouvés en mer viennent de la terre, on ne peut pas considérer ces décharges qui partent à l’eau comme un problème circonscrit à un territoire communal. Toutes les communes le long du Gave de Pau jusqu’à la côte devraient se sentir concernées.

Les crues successives et les aménagements de berges accélèrent un phénomène d’érosion qui finit par emporter les anciennes décharges en bord de Gave, les unes après les autres. Il y a peu, c’est celle de Beaucens qui déversait plus de 30 000 tonnes de déchets dans le Gave de Pau. Aujourd’hui, celle de la commune d’Assat (en aval de Bordes) menace de faire de même alors que la décharge de Coarraze est mise en demeure. Celles de Jurançon et de Lons ont à ce jour fait l’objet d’un appel d’offre pour « leur remise en état ».

Fin des ballades au bord de l’eau.

L’action citoyenne de samedi n’a pas rendu à la rivière son état d’origine bien évidement. Le but n’était pas là d’ailleurs, il s’agissait d’abord de sensibiliser tout un chacun au problème des déchets. Comme l’a avoué Erika, une participante et résidente de la commune, nombreux sont ceux qui comme elle ignorent ce qui arrive à nos poubelles : partent-elles dans un trou sans fond ou en fumée « grâce » aux incinérateurs ? Elle est désormais convaincue qu’il faut changer notre façon de consommer et boycotter les produits sur-emballés. Samuel, un autre volontaire, dit avoir pris conscience grâce à ce nettoyage, de l’ampleur de la tâche et de la quantité de déchets produits même dans une commune de la taille de Bordes.

A ce jour, la mairie a validé un enrochement de 300 mètres de long et 2 mètres de haut autour de l’ancienne décharge. Ce projet, qui n’est pas encore budgété, protégerait les berges et éviterait que les déchets continuent de partir à l’eau, et ce en attendant de trouver les fonds pour un nettoyage par Tri Mécano Biologique (TMB) comme à Beaucens.

Sur place, le sujet préoccupe et les gens n’osent plus aller se balader en bord de rivière au risque de se blesser, et si certains comme la mairie ne comprennent pas pourquoi Turbomeca (appartenant au groupe Safran) refuse de participer aux discussions, d’autres s’énervent, comme cette habitante de Billère, une commune en aval de Bordes : « Tous les dirigeants et tous les employés vivent sur la plaine de Naye avec leur famille, comment peuvent-ils se moquer du paysage qu’ils vont laisser à leurs enfants ?’’.

Si l’usine avait effectivement l’autorisation de jeter ses déchets à l’époque, elle n’a rien fait d’autre qu’un mail à ses employés pour dire qu’elle n’avait rien à se reprocher. Personne ne demande qu’elle soit jugée responsable de ce qui arrive et qu’elle assume seule le coût des travaux. Par contre, on considère sur place qu’elle pourrait apporter son soutien aux démarches faites pour trouver des solutions et inviter son personnel à participer à ce type de nettoyage.

Une concertation pour collectiviser les dépenses.

Car s’il y a bien un point commun entre les acteurs de la société civile, les mairies et les citoyens, c’est de dire que seule une action concertée serait efficace.

L’idée est de rassembler les 152 communes faisant partie du Syndicat des Gaves, l’Agence de l’eau Adour-Garonne, la Région, la Communauté de Communes du Pays de Naye et les représentants de l’Etat afin de constituer un fonds pour le Gave.

Dans l’attente de la carte référençant toutes les décharges officielles en bord de Gave promise il y un an par le Conseil Général, il est impossible de savoir à combien s’élèveraient le nombre de chantiers. Ce qui est certain, c’est que le coût d’un chantier de réhabilitation par TMB se situe entre 5 et 10 millions d’euros. Si aucune des communes propriétaires des décharges ne peut à elle seule payer cette facture, un effort collectif pourrait déboucher sur des solutions de prise en charge avant que les déchets ne partent dans le gave et ensuite vers l’océan.

Pose ta graine, avec le soutien de la monnaie locale T!nda et Surfrider, va continuer à militer pour un dialogue entre tous, afin de mutualiser les coûts des travaux mais aussi continuer de sensibiliser sur la réduction des déchets. Ici comme ailleurs, il est souvent impossible et surtout contre-productif d’agir seul : Nous sommes tous liés et les déchets des uns finiront souvent chez les autres. De la même manière, les enrochements pour protéger les berges chez les uns finiront par avoir des conséquences sur les berges en aval, le courant reportant plus bas son action d’érosion.

Un Gave au centre de l’attention.

Le projet à long terme de rendre navigable le Gave de la montagne jusqu’au littoral pourrait venir en aide à cette volonté de nettoyer les décharges sur les berges. Une soirée débat avec l’association Du Flocon à la Vague est d’ailleurs organisée à Pau fin mai, pour aborder le sujet.

Pour ceux qui sont intéressés, nous vous invitons également à suivre l’activité de la monnaie locale Tind’a qui va fêter son anniversaire le 3 juillet. Le problème du Gave sera de nouveau abordé, ainsi qu’une sensibilisation à l’environnement et à la réduction des déchets.

On a longtemps pensé qu’en enfouissant, on faisait disparaître les problèmes, le Gave de Pau nous rappelle à sa manière, qu’il n’en est rien.

Et sinon pour le nucléaire, où en est-on ?

Laisser un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :