Pourquoi Surfrider se mobilise pour Alternatiba 2018 ?

mardi 25 septembre 2018 à 22:17 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

G.BounaudTara-Expedition-Petit-Grain

Alors que 25 personnalités signent une tribune dans le journal Libération pour appeler à un sursaut avant que le changement climatique ne soit irréversible, il est important de rappeler à la fois le rôle primordial de l’océan sur le climat et les impacts du changement climatique sur l’océan :

1. L’océan, réservoir de chaleur
L’océan absorbe et stocke la chaleur du soleil avec beaucoup plus d’efficacité que les continents et l’atmosphère. C’est le principal régulateur du climat mondial. Malheureusement, en récupérant l’excès de chaleur dû à l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, l’océan se se réchauffe ce qui n’est pas sans conséquence sur le milieux et les populations aquatiques.

2. Les petites îles et les zones côtières en danger
Le niveau de l’océan augmente, globalement à une vitesse moyenne de 1,7 mm par an depuis le début du XXe siècle. Cette hausse est liée à deux phénomènes : la dilatation de l’eau due à l’augmentation de la température et la fonte des glaces continentales, glaciers et calottes polaires. Dans le futur, on pense que la montée des eaux va s’accélérer mettant en péril les zones côtières et les petites îles habitées…

3. L’océan à bout de souffle
Les eaux plus chaudes contiennent moins d’oxygène et le phénomène est accentué par le développement de nutriments et d’algues dus aux activités humaines (phénomène dit d’eutrophisation).

4. L’océan, pompe à carbone
Chaque jour, l’océan absorbe un quart du CO2 produit par l’homme ce qui modifie la composition chimique de l’eau, provoque une acidification du milieu et réduit la présence de molécules nécessaires aux plantes et animaux marins pour fabriquer leurs squelettes, coquilles et autres structures calcaires. L’acidité des océans a augmenté de 30% en 250 ans et ce phénomène continue à s’amplifier…

5. Chute de la biodiversité
Ces stress multiples ont un rôle sur la perte de la biodiversité biologique en modifiant le métabolisme des individus, les cycles de vie des espèces, les relations entre les proies et les prédateurs et les habitats des populations comme le corail par exemple.

 

42316876_1531584460321773_6771376221180657664_n

Nous étions à Alternatiba à Bayonne en 2010 et en 2013 (lire les articles consacrés). Nous répondons présents.es avec enthousiasme pour Alternatiba 2018 le samedi 6 à Biarritz pour l’arrivée du tour de France cycliste qui boucle un périple de 5800 km débuté au mois de juin et le dimanche 7 octobre 2018 à Bayonne pour le village Alternatiba qui présentera des centaines d’initiatives dans tous les domaines de la vie (alimentation, énergie, eau, transport…) sous forme de stands, d’animations et de conférences (lire le programme complet). Le rassemblement s’annonce énorme (30 000 personnes sont attendues à Bayonne) et festif avec un grand repas de rue et des concerts. Venez !

rame-pour-ta-planete-surfrider

Samedi 6 octobre – 12h-15h
Venez nous rejoindre sur la grande plage de Biarritz pour partagez un pique-nique avec les cyclistes d’Alternatiba avant d’aller ramer avec vos planches de surf, SUP, paddleboard, pirogue ou kayak dès 13h30 jusqu’à la roche plate pour montrer la mobilisation de la communauté des surfeurs et de tous les amoureux de l’océan (plus d’infos). Les plus motivés prendront ensuite leur vélo pour rejoindre Bayonne avec les cyclistes pour la dernière étape du tour. Apéro et concerts à l’arrivée !

Dimanche 7 octobre – 9h-17h
Rencontrez les bénévoles du collectif Uramap, la carte participative de lutte contre les pollutions aquatiques (pôle EAU).

Visitez notre stand éco-surf (pôle EAU) qui présentera une dizaine de porteurs de projets, de marques et de d’objets conçus avec un impact limité sur l’environnement : des combinaisons en yulex (Patagonia, Picture, Sen No Sen), les planches de surf (Notox et Cachalot Surfboards), de la wax (Sim Wax et Greenfix) à ranger dans une jolie petite boite en bois (Surfwaxbox), des housses (Viktoria Surfbags), des sangles pour transporter sa planche (Bon Pied), des supports pour ranger les boards chez soi (Levitation Board Support) et des bracelets fabriqués en recyclant des combinaisons (Néocombine).

Apprenez à faire des cosmétiques à base d’ingrédients simples et sans impact sur l’océan (plus d’infos) (espace ENFANTS).

Alternatiba 2013

dimanche 29 septembre 2013 à 19:28 | Publié dans écologie | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , ,

alternatiba

Le rapport du GIEC est sorti… Et pour ceux qui doutaient encore, le réchauffement climatique est bien en route, et les hommes en sont responsables pour la plus grande partie ! 93% d’énergie est stockée dans les océans qui jouent un rôle majeur sur le climat et en sont, par conséquent, aussi impactés. Sur terre, Les zones littorales, avec l’élévation du niveau de la mer, seront les plus touchées… Devant ces données qui posent le constat, soyons le changement ici et maintenant…
RETROUVEZ-NOUS à ALTERNATIBA dimanche prochain pour construire ensemble !
Alternatiba c’est le village des alternatives, en plein cœur de Bayonne. Des dizaines d’organisations et de réseaux de toute la France se joignent aux nombreuses associations locales partenaires de cet événement. Près de 100 experts, scientifiques, dirigeants associatifs ou élus de toute la France et de tout le Pays Basque (nord et sud) donneront pas moins de 50 conférences, ateliers et tables rondes ce jour là !  Un Forum sur le changement climatique se tiendra également la veille. Lire le programme complet.

Nous tiendrons un stand, à l’espace eau, présentant des alternatives dans sa vie quotidienne et dans sa pratique du surf (matériel, déplacement, bilan carbone du surfeur) en adéquation avec le respect de l’océan et de son environnement. Nous serons aussi de 11H30 à 12H30, Salle Eusko Ikaskuntza, pour une conférence débat intitulée “Eau secours : une eau propre pour Tous ! »  afin d’ échanger sur les pollutions des mers et la qualité des eaux de baignade, avec le Cade pour « une réflexion citoyenne autour de la facture de l’eau », et le l’association du Flocon à la Vague avec « l’eau virtuelle ou la quantité d’eau nécessaire à la fabrication des biens de consommation ».

Villaga alternatiba, le stand

mardi 12 octobre 2010 à 20:44 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

Journée humide mais bien sympa dans le petit Bayonne lors du village Alternatiba organisé par Bizi! On avait un super stand, un grand merci à ceux qui nous ont soutenu en nous prêtant ou offrant du matériel et notamment les gourdes Sigg, la wax Greenfix, les planches en bois Hiddenwood et Olivier Papin, auteur de l’étude « bilan carbone du surfeur ».

Surfez durable : rejoignez le spot à vélo, utilisez une planche en bois et de la wax bio, recyclez votre combi en fin de vie, n’oubliez pas de papiers ou d’emballage sur la plage ou le parking, mettez vos mégots à la poubelle. Mais aussi et surtout : tapez vous une bonne session à plusieurs, souriez et buvez un verre à notre santé ! Bon surf !

Premier pas vers l’Objectif Zéro Déchet

mardi 25 octobre 2016 à 09:00 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire

dsc_1327

Dans le cadre du lancement de la campagne Objetif Zero Déchet, Surfrider Côte Basque et Bizi! ont proposé ce vendredi, le film Trashed de Candida Bardy, en avant-première au Royal à Biarritz.

Devant un public de 135 personnes, Eric de Surfrider, a présenté la campagne avant le film et invité les gens à rester après le film.

Le film Trashed est assez sombre au début car il parle des dommages causés par les déchets sur l’environnement et la santé, de l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban.

Il parle de la pollution des macro-déchets (cours d’eau jonchés de déchets, pollution sur les plages etc.) mais également de micro-déchets (situés au niveau des gyres océaniques, les fameux  continents de plastique). On y voit des décharges mal gérées et extrêmement dangereuses pour les habitants qui se trouvent à grande proximité. Une solution qui n’en est pas une avec l’incinération des déchets qui réduit leur volume mais augmente leur dangerosité avec des mâchefers toxiques utilisés sur les routes et des dioxines (entre autres) polluant l’air et donc l’eau et le sol avec les précipitations.

dsc_1323

Les images choc des bébés mal-formés dans du formol en Indonésie, conséquence de l’épandage de l’agent orange (contenant de la dioxine) durant la guerre du Vietnam, est peut-être la séquence de trop. Elles révèlent cependant la non-projection dans le temps et des répercussions catastrophiques sur la santé (ici humaine, mais il a été montré un impact sur la fertilité des mammifères marins).

Donc ces images montrent une réalité assez catastrophique, mais sans se mentir tout de même, due à notre manière de consommer et donc de jeter, toujours plus créatrice de déchets qui seront plus ou moins bien gérés par les autorités.

Donc là, on pourrait avoir envie de “jeter” l’éponge et de se dire pourquoi batailler ?! Et c’est là qu’arrive un message d’espoir qui montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème.

C’est ici que s’inscrit la démarche portée par la campagne Objetif Zero Déchet (OZD) et, en allant plus loin, la démarche portée par Alternatiba.

Le film terminé, Eric a enchaîné sur la campagne OZD en présentant les visuels.

Ensuite, Léa et Océane de La Vrac Mobile nous ont parlé de leur démarche qui se veut plus respectueuse tant au niveau de la non-création de déchets (on y trouve même du papier hygiénique sans emballage !!) mais également avec la vente de produits bio et locaux !!

Sébastien, créateur de La Juste Dose et de Vracoop de Bidart, a également pris la parole pour appuyer la possibilité de vendre mieux et donc de mieux acheter!

Un intermède avec un petit jeu entre 3 temps a été proposé aux spectateurs. Il a permis de mettre en avant les alternatives à mettre en place au quotidien (comme le geste tout bête de boire de l’eau dans un verre en verre plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau, et oui c’est bien une alternative !!). Il a aussi mis en avant que consommer mieux ne voulait pas forcement dire plus cher (1Kg de café What Else coûte environ 60€ alors que vous pouvez trouver du café bio à La Vrac Mobile à moins de 25€ le kilo !)

dsc_1342

Magali pour Bizi a ensuite présenté le document 21 engagements pour changer le monde, pas le climat. Un peu comme à mi-film où on pourrait être pris de désespoir sans savoir quoi faire, ce petit guide propose 21 alternatives à mettre en place dans son quotidien tant au niveau des déchets (le Stop-Pub était mis à disposition sur le stand à la sortie) que sur d’autres thématiques.

Enfin, Jeremie de la Famille (presque) Zéro Déchet, nous a parlé de leur diminution drastique des déchets depuis 2 ans. Il était venu avec leur poubelle : un bocal de confiture équivalent à leur production sur plusieurs mois pour 4 personnes !! Cette diminution passe forcément par un changement de consommation, ceci ayant l’effet positif de relocaliser l’économie. Ainsi, en achetant ses légumes dans une AMAP, vous permettez à un maraîcher d’installer son activité et donc de subvenir aux besoins de son foyer !!

Pour terminer, dans la cadre du lancement de la campagne OZD, la charte des commerçants a été remise à La Vrac Mobile et à Vracoop, 1ers commerçants à nous suivre dans cette aventure, et nous les en remercions!

dsc_1350

Limiter sa production de déchets est possible. Commençons par refuser les emballages surperflus, réduire notre consommation (prêter ou se faire prêter plutôt que d’acheter), réutiliser, réparer et recycler !

Maintenant c’est à nous de jouer ! Ci-dessous vous trouverez les chartes pour les commerçants, les clients et les collectivités, à télécharger, proposer, partager, utiliser :

charte_commerces

charte_clients

charte_collectivites

L’anti-sommet de Pau

jeudi 24 mars 2016 à 15:09 | Publié dans actions antenne 64 | Un commentaire

Le 23 Mars a officialisé le lancement de l’action collective rassemblant Bizi !, ANV-COP21, Surfrider Foundation Europe, ATTAC, Nation Océan, Cade, 350.org, Les Amis de la Terre, Emmaüs Lescar-Pau et Alternatiba.

Ce mercredi s’est tenue dans la même journée une conférence de presse et une réunion publique dans les locaux de Bizi ! (22 rue des Cordeliers à Bayonne). Le but était d’expliquer pourquoi différents acteurs de la vie associative empêcheraient le déroulement normal du sommet MCE Deepwater Development qui se tiendra à Pau du 5 au 7 Avril 2016. Cette rencontre entre industriels fournisseurs en technologies d’extraction et grandes compagnies pétrolières montrent que, malgré les engagements pris par 195 Etats, dont l’Europe, à Paris en 2015, l’exploitation des énergies fossiles continuera si nous ne nous y opposons pas.

Txetx Etcheverry de Bizi !, Cécile Marchand de l’ANV COP 21, Olivier Dubuquoy de Nation Océan, Martine Bouchet du CADEStéphane Latxague de Surfrider Foundation Europe, ainsi que l’antenne Surfrider côte basque sont revenus sur les raisons de la tenue de ce sommet, les dangers de l’exploitation offshore, mais surtout sur l’impossible équation entre une société brûlant toujours plus d’énergies fossiles et la nécessité d’avancer vers une économie décarbonnée.

Suite à plusieurs études scientifiques, nous savons désormais que pour limiter l’augmentation de la température mondiale moyenne à 2 °C voire 1.5°C, il faut qu’un tiers de nos réserves de pétrole, la moitié de nos réserves de gaz et les trois quarts de nos réserves de charbon restent sous terre.

En ce qui nous concerne localement, deux demandes pour permis d’exploration dans le Golfe de Gascogne sont en cours de traitement pour Parentis et Parentis Sud. A terme, si rien n’est fait en amont, l’exploitation pétrolière pourrait se faire à quelques kilomètres de nos côtes, entre Biscarosse et Hendaye.

D’abord a été noté, lors de ces discussions, que la mise à jour bi-annuelle de la carte des demandes de permis d’exploration faites aux Services Miniers de l’Etat a cette année plusieurs mois de retard. Non seulement ce retard est illégal mais aucune consultation publique n’a été faite quant à la possibilité d’exploiter du pétrole ou du gaz si près de notre littoral. Ce manquement volontaire à la transparence et à la démocratie est déjà un affront en soit.

Stéphane Latxague, directeur de Surfrider Europe, a rappelé l’engagement de notre association depuis le désastre du Golfe du Mexique en 2010, pour demander un moratoire sur toute nouvelle exploitation offshore. Notre antenne a également insisté sur le fait que les pétroliers ne sont contraints par aucune directive européenne ou réglementation internationale. Aujourd’hui, une plateforme pétrolière n’est concernée ni par la directive SEVESO (qui s’applique normalement à tout site industriel à risque), ni par la directive européenne 2004/35 (qui permet d’appliquer le principe pollueur/payeur dans le cas de dommages environnementaux). Ainsi, il n’existe aucune interdiction de rejeter les produits toxiques qui peuvent résulter de l’exploitation, ni aucun fonds d’indemnisation dans le cas d’une catastrophe comme celle de la plateforme DeepHorizon de BP en 2010. Les règles qui s’appliquent tant bien que mal aux pétroliers en mer et à tout site industriel à risque, semblent avoir « oublié » les plateformes. Elles bénéficient de fait, d’un régime d’exemption inacceptable.

A l’exemple des victoires contre l’exploitation offshore aux Canaries ou en Guyane, tout n’est pas perdu mais la mobilisation doit être importante dès le début, avant l’attribution des permis d’exploration. Comme l’a précisé Olivier Dubuquoy de Nation Océan, une fois qu’une compagnie a trouvé un gisement, cela coûte cher au gouvernement d’annuler le permis, ce qui valide le droit à l’exploitation.

 

Pour contrer le sommet, vous avez plusieurs possibilités :

 – Aider ANV COP 21 et Bizi ! via le financement participatifou en prêtant main forte en amont (cuisine, construction, décoration etc.).

– Signer l’appel

– Rejoindre une action près de chez vous

– Créer un évènement près de chez vous

– Participer à la mobilisation sur place, de deux façons :

  • En étant présent dès le 3 Avril sur le camp Sirène à Emmaüs Lescar-Pau, afin de préparer les actions non violentes qui viendront déranger le bon déroulement du sommet.
  • En participant aux évènements publics qui se tiendront à Pau :

le 5 Avril à 12h30 : Conférence publique ‘’Stop Crime ‘’Climatique’’,

le 6 Avril  à 17h30 : Mobilisation devant le Palais Beaumont qui sera suivit de plusieurs concerts

le 7 Avril à 12h30 : Die-in géant.

(Détail du programme)

 

Notre Antenne locale participera au rassemblement du Mercredi 6 Avril à 17h30 et organise une réunion ce Vendredi 25/03 à 19h au siège de Surfrider (33 Allée du Moura à Biarritz), afin de définir le contenu de l’action (code vestimentaire, slogans etc…). Venez partager vos idées, vos compétences afin de faire de la participation de Surfrider un moment fort.

Une délégation se réunira dimanche 27 mars avec l’ANV COP 21 afin d’harmoniser et donner plus d’ampleur à cette journée.

Le but est de faire entendre la voix à l’Océan qui n’a pas droit de cité lors de ces décisions, les grandes compagnies continuant de faire comme si cette planète n’était pas aussi la nôtre.

Surfrider côte basque au village mondial des alternatives de Montreuil

mardi 1 décembre 2015 à 20:22 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , ,

montreuil_cop21_village_alternatives_Surfrider

Nous étions à Bayonne en 2010 et 2013 pour les premiers villages Alternatiba. On sera à Montreuil ce week end des 5 et 6 décembre 2015 aux côtés de Surfrider Paris pour tenir un stand sur le village mondial des alternatives. Vous êtes dans le coin, passez nous voir !

En pleine COP21, le Village Mondial des Alternatives sera une grande fête populaire des alternatives individuelles, collectives et territoriales au changement climatique et à la crise écologique et énergétique. 11 quartiers thématiques présenteront près de 300 alternatives venues de 20 pays différents !

Plan du village (on sera dans l’espace « eau » (n°8)
Programme du week end

Brocante 2015, le programme

dimanche 14 juin 2015 à 17:58 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

affiche_brocanteV2

Depuis cinq ans, la brocante surf, c’est une journée pour vendre, donner ou échanger son matériel de glisse, mais aussi un moment convivial pour manger bio et local, écouter de la musique et rencontrer des porteurs de projets alternatifs liés à la protection de l’environnement. Cette année pas moins de 11 associations, collectifs et entreprises locales tiendront des stands et animeront des rencontres avec le public sur la pelouse. Rendez-vous dimanche 21 juin à la plage des Cavaliers à Anglet.

Programme de la journée :
10h : ouverture
10h15 : mini-conférences sur herbe
11h30 : démonstration de capoeira
12h15 : mini-conférences sur herbe
14h : concert Baptiste Daleman
15h :  mini-conférences sur herbe
16h : concerts Music’n’Vox et chorale de l’Alba
18h : clôture

Présentation des invités : 

alternatiba_velo-550

BIZI
Avec pour slogan «d’autres mondes sont possibles», Bizi est une association fortement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Parmi leurs actions les plus connues, citons les villages Alternatiba ou leur tour de France pour le climat à vélo (pour suivre le tour actuellement en cours).

EUSKAL MONETA
Euskal Moneta est l’association qui gère la monnaie locale basque, l’eusko. Un bon moyen de favoriser la consommation en circuit court, de valoriser les professionnels engagés dans une démarche de protection de l’environnement et de promotion de la langue basque.

OTSOKOP
Otsokop est une association nouvellement créée qui regroupe des consommateurs qui veulent manger des produits bio et locaux à des prix abordables ! Ils travaillent à la création du premier supermarché collaboratif et participatif du Pays basque, sans actionnaire ni course au profit !

surfeurs_solidaires-550

SURFEURS SOLIDAIRES
Surfeurs solidaires est une association qui collecte du matériel de surf pour aider des clubs en développement en Méditerranée et en Afrique. Invités depuis 5 ans à la brocante de Surfrider, n’hésitez-pas à leur céder le matériel dont vous ne vous servez plus. Ils en feront bon usage !

CYCL’OCEANE
Cycl’océane, c’est un voyage original actuellement mené par deux jeunes océanographes, Solène et Léo qui font un voyage à vélo de Cherbourg à Biarritz pour redécouvrir le patrimoine de la côte atlantique tout en participant à la protection du littoral par des actions de sensibilisation dans des écoles primaires.

ELKAR HABITAT
Elkar Habitat est une association qui travaille à la création d’un éco-hameau autour de valeurs telles que la coopération, la mixité générationnelle et l’autonomie. L’idée est de concevoir un lieu de vie où le bio-climatisme et les matériaux sains et naturels occuperont une place prépondérante. (Pour en savoir plus sur l’habitat participatif).

kabanak-550

KABANAK
Kabanak conçoit et réalise des cabanes principalement réalisées avec des essences de bois nobles et locales (chêne, acacia, châtaignier, mélèze, cèdre…). Durables et écologiques, elles font toutes preuves d’esthétisme et de créativité ! Elles s’inspirent du monde animal et végétal qui nous entoure. Etxola Ttiki

VITAMINES URBAINES FARMING
C’est un collectif qui travaille à la promotion des jardins agro-écologiques locaux.

GREENPEACE
Greenpeace est une organisation mondiale indépendante de défense de l’environnement présente dans plus de quarante pays à travers le monde.
NOTOX
Notox est un atelier de fabrication de planches de surf basé à Anglet. C’est sans doute la fabrique française la plus engagée dans le respect de l’environnement par l’utilisation de matériaux et de process les plus verts possibles, tout en prenant soin de la santé des shapers et glasseurs, et en proposant une gamme de planches performantes.
tao-surf

TAO SURF
Pierre Le Berre est un fabricant d’alaïas. Son objectif est de démocratiser la pratique de cette planche simple en bois qui est l’origine du surf et de permettre sa pratique au plus grand nombre. (Tao Surf)

Un chouette week end !

lundi 7 octobre 2013 à 11:26 | Publié dans écologie | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , ,

alternatiba_2013

Un petit mot en ce lundi ensoleillé pour remercier les organisateurs du Colloque Mer et Santé et du village Alternatiba, saluer le succès des deux événements de ce week end qui ont permis de dire haut et fort la nécessité de protéger l’environnement, et de mettre en valeur des centaines de solutions pour vivre mieux. Merci ! On revient quand vous voulez !

mer_et_sante

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :