Brocante surf 2016

mardi 28 juin 2016 à 06:57 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

Brocante surf Surfrider - édition 2016 - pelouse des Cavalier - Anglet

Puisqu’il nous faut réduire notre consommation de produits neufs, une des solutions est l’achat et la vente de matériel d’occasion. Ainsi, chaque année l’antenne bénévole Surfrider Côte Basque organise sa brocante sur la plage des Cavaliers à Anglet afin de permettre à chacun de vendre ou échanger planches, combinaisons et tout le matériel lié à la pratique du surf.

Ce dimanche 26 juin de 10 à 18h, un large public est venu chercher la perle rare ou trouver la planche qui permettant de débuter, tout en profitant du soleil sur la pelouse des Cavaliers. En plus du stand d’informations sur les actions de Surfrider, tous pouvaient se restaurer et se désaltérer mais aussi rencontrer des acteurs locaux qui font partie d’un monde alternatif au surf des gros 4×4 et des vêtements de marque.

Surfeurs solidaires était présent, recueillant le matériel pour son action à travers le monde d’aide à la création de clubs de surf par les locaux pour les locaux, dans des endroits où d’habitude seuls les touristes profitent des vagues.

L’équipe de Blank Surfshack, avait aussi son bout de pelouse sur lequel elle présentait leurs modèles de planche mais également leur activité principale d’accompagnement à la réalisation d’un surf. Depuis presque 3 ans dans leur local d’Anglet, cette bande d’expérimentateurs furieux transmettent leurs savoirs et leur passion aux curieux qui deviennent vite des accros du pain de mousse et de la résine, repartant avec un modèle unique et une sérieuse envie de recommencer.

Enfin, de nouveaux arrivants dans la région venaient présenter l’idée audacieuse d’un site de location de planches de surf entre particuliers. En effet Sportymap.com fournit à ses membres le moyen de louer et donc d’essayer des planches différentes de celle(s) qu’ils possèdent ou de celles que l’on peut habituellement louer. En plus d’améliorer le surf de chacun, cette initiative va dans le sens d’une réduction de la consommation. Comme le dit un des fondateurs : ‘’ce n’est plus la possession mais l’usage’’ qui doit être à la source de la pratique du surf.

Après une démonstration matinale de Capoeira Anglet, divers artistes se sont succédés pour animer l’après-midi : Après Mali Karma et son hip hop engagé, Penis et son punk enragé, l’après-midi s’est terminé avec Music’n Vox et le groupe de reprises les Valdingos.

Nous nous retrouverons assurément l’année prochaine à la même époque et on l’espère avec le même succès.

Voir l’album photos

Surfrider Côte basque fait les marchés d’été !

mardi 4 août 2015 à 16:28 | Publié dans sac plastique | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

marche_guethary-3

Parce que des milliards de sacs plastiques à usage unique sont jetés chaque année, les bénévoles de l’antenne Côte Basque de Surfrider se mobilisent tout au long du mois d’août sur les marchés locaux : retrouvez-nous dimanche 8 août à Guéthary et les jeudis 13 et 27 août sur le marché de Quintaou à Anglet.

Au programme, rencontre avec les commerçants, information sur les méfaits du plastique dans l’océan, présentation des actions locales mises en place et propositions d’alternatives… Ce sera aussi l’occasion d’échanger avec les estivants autour de l’ensemble des problématiques environnementales.

Cette action se prolongera à la rentrée de septembre à Hendaye notamment, commune engagée dans une réduction effective de l’usage des sacs plastiques qui s’imposera à tous en France dès 2016. Vous pouvez d’ores et déjà contacter votre commune pour l’inciter à rejoindre le mouvement en diffusant notre kit de mobilisation.

Edit : voir les photos sur notre page Facebook

Brocante 2015, le programme

dimanche 14 juin 2015 à 17:58 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

affiche_brocanteV2

Depuis cinq ans, la brocante surf, c’est une journée pour vendre, donner ou échanger son matériel de glisse, mais aussi un moment convivial pour manger bio et local, écouter de la musique et rencontrer des porteurs de projets alternatifs liés à la protection de l’environnement. Cette année pas moins de 11 associations, collectifs et entreprises locales tiendront des stands et animeront des rencontres avec le public sur la pelouse. Rendez-vous dimanche 21 juin à la plage des Cavaliers à Anglet.

Programme de la journée :
10h : ouverture
10h15 : mini-conférences sur herbe
11h30 : démonstration de capoeira
12h15 : mini-conférences sur herbe
14h : concert Baptiste Daleman
15h :  mini-conférences sur herbe
16h : concerts Music’n’Vox et chorale de l’Alba
18h : clôture

Présentation des invités : 

alternatiba_velo-550

BIZI
Avec pour slogan «d’autres mondes sont possibles», Bizi est une association fortement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Parmi leurs actions les plus connues, citons les villages Alternatiba ou leur tour de France pour le climat à vélo (pour suivre le tour actuellement en cours).

EUSKAL MONETA
Euskal Moneta est l’association qui gère la monnaie locale basque, l’eusko. Un bon moyen de favoriser la consommation en circuit court, de valoriser les professionnels engagés dans une démarche de protection de l’environnement et de promotion de la langue basque.

OTSOKOP
Otsokop est une association nouvellement créée qui regroupe des consommateurs qui veulent manger des produits bio et locaux à des prix abordables ! Ils travaillent à la création du premier supermarché collaboratif et participatif du Pays basque, sans actionnaire ni course au profit !

surfeurs_solidaires-550

SURFEURS SOLIDAIRES
Surfeurs solidaires est une association qui collecte du matériel de surf pour aider des clubs en développement en Méditerranée et en Afrique. Invités depuis 5 ans à la brocante de Surfrider, n’hésitez-pas à leur céder le matériel dont vous ne vous servez plus. Ils en feront bon usage !

CYCL’OCEANE
Cycl’océane, c’est un voyage original actuellement mené par deux jeunes océanographes, Solène et Léo qui font un voyage à vélo de Cherbourg à Biarritz pour redécouvrir le patrimoine de la côte atlantique tout en participant à la protection du littoral par des actions de sensibilisation dans des écoles primaires.

ELKAR HABITAT
Elkar Habitat est une association qui travaille à la création d’un éco-hameau autour de valeurs telles que la coopération, la mixité générationnelle et l’autonomie. L’idée est de concevoir un lieu de vie où le bio-climatisme et les matériaux sains et naturels occuperont une place prépondérante. (Pour en savoir plus sur l’habitat participatif).

kabanak-550

KABANAK
Kabanak conçoit et réalise des cabanes principalement réalisées avec des essences de bois nobles et locales (chêne, acacia, châtaignier, mélèze, cèdre…). Durables et écologiques, elles font toutes preuves d’esthétisme et de créativité ! Elles s’inspirent du monde animal et végétal qui nous entoure. Etxola Ttiki

VITAMINES URBAINES FARMING
C’est un collectif qui travaille à la promotion des jardins agro-écologiques locaux.

GREENPEACE
Greenpeace est une organisation mondiale indépendante de défense de l’environnement présente dans plus de quarante pays à travers le monde.
NOTOX
Notox est un atelier de fabrication de planches de surf basé à Anglet. C’est sans doute la fabrique française la plus engagée dans le respect de l’environnement par l’utilisation de matériaux et de process les plus verts possibles, tout en prenant soin de la santé des shapers et glasseurs, et en proposant une gamme de planches performantes.
tao-surf

TAO SURF
Pierre Le Berre est un fabricant d’alaïas. Son objectif est de démocratiser la pratique de cette planche simple en bois qui est l’origine du surf et de permettre sa pratique au plus grand nombre. (Tao Surf)

Découvrez le programme scientifique Riverine Input

mercredi 6 mai 2015 à 07:22 | Publié dans Initiatives Océanes | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , ,

riverine_input

Riverine Input est un programme scientifique initié par Surfrider Foundation Europe pour quantifier les déchets venus des rivières qui se déversent dans l’océan. Depuis plus d’un an l’équipe retourne tous les mois sur des points de prélèvements précis sur tout le trajet de l’Adour, de la source à l’océan, pour remplir des sacs poubelles de déchets échoués. Ensuite commence le travail long et laborieux de quantification. Chaque bout de plastique, de métal ou de verre est observé pour le classer dans l’une des nombreuses catégories définies (contenant alimentaire, emballage, origine agricole, domestique, industrielle…).

Prévu pour durer plusieurs années, le programme Riverine Input est unique en son genre. Jusque là, personne n’avait pris la peine de faire une quantification poussée des déchets venus d’un bassin versant. Les résultats partiels sont sans appel : la majorité des déchets échoués sur les plages sont en plastique et viennent des rivières. On le savait déjà ? Oui, maintenant on pourra aller trouver les pollueurs ou les pouvoirs publics avec des données chiffrées qui constituent de vraies preuves plutôt que des «on dit».

Pour faire connaître le programme Riverine Input, Surfrider Foundation Europe organise trois journées de rencontres du 8 au 10 mai 2015 à Campan, Bours-Bazet et à la Barre à Anglet. Chaque journée sera l’occasion de présenter le projet, d’écouter des spécialistes de l’environnement, de partager un pique-nique et de participer à des animations sportives ou artistiques. Lire le programme complet

De Beaucens à l’océan, récit de 5 journées exceptionnelles

mardi 24 mars 2015 à 18:46 | Publié dans actions antenne 64, décharge de Beaucens | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

mascotte_SurfriderAprès le nettoyage des berges du Gave en octobre dernier, qui avait mobilisé près de 130 personnes dans le secteur de Montaut Lestelle-Betharram (lire le compte rendu), nous nous étions jurés de revenir.

Le 20e anniversaire des Initiatives Océanes était une occasion idéale pour organiser un événement d’envergure. Intitulé “Les Déchets ça Gave!”, l’idée était de faire le point sur le chantier de curage de la décharge de Beaucens, de témoigner de la pollution encore présente en aval et, dans la mesure du possible, de nettoyer les berges. Une fois rappelée l’origine des déchets échoués sur les plages du littoral, nous voulions également sensibiliser le grand public et les élus locaux à l’objectif  « zéro déchet ».

Du 18 au 22 mars, pendant cinq jours, des bénévoles se sont relayés pour organiser une descente du Gave de Pau et de l’Adour, depuis Beaucens jusqu’à Anglet, ponctuant chacune des étapes de rencontres et d’événements :

décharge Beaucens-visite

 Visite du chantier de démantèlement de la décharge de Beaucens

Si les premières crues, ayant emporté des milliers de tonnes de déchets, datent de 2012, les communes locales n’ont réussi à mobiliser les pouvoirs publics que récemment. C’est un chantier de près de 4 millions d’euros qui a débuté en septembre 2014, nécessitant un déploiement de matériel très important et un processus innovant, conçu pour séparer les déchets des matériaux naturels. Près de six mois après le début des travaux, les deux tiers de la décharge ont été passés au crible… Mais, malheureusement, pour un résultat extrêmement décevant : seuls 5% des volumes traités sont évacués des berges du Gave de Pau. Les déchets plastiques abîmés par le temps, fragmentés en morceaux de moins de 3 cm par le procédé même, sont réutilisés sur place. Ils sont mélangés à la terre, aux alluvions du Gave, enfouis sous les graviers et les galets de grosse taille et, évidemment, à la merci des prochaines crues. Selon les techniciens et les élus locaux, avec le recul et l’expérience de ces 6 mois de travaux, “on aurait pu faire mieux”, mais pour un budget deux à trois fois supérieur et avec une contrainte de temps moins importante…

 décharge Beaucens-machines
A gauche, les engins de criblage. A droite, le remblai, à première vue débarrassé des déchets
decharge_Beaucens-2
Mais si l’on regarde de plus près, le sol est encore jonché de déchets…
decharge_Beaucens-1
… Et d’une multitude de petits morceaux de plastique !

Etat des lieux des berges en aval

Sur les 8 premiers kilomètres en dessous de la décharge, quatre professionnels de sports en montagne, salariés par le SYMIHL (Syndicat Mixte du Haut Lavedan), ont nettoyé les rives pendant 18 mois. Le secteur est aujourd’hui propre alors qu’il s’agissait à l’origine de la zone la plus touchée. En observant les branches des arbres qui retiennent les déchets, Bruno, l’un des « nettoyeurs » et instructeur de raft aux Gaves Sauvages, a même eu l’idée de concevoir un filet « piège à plastiques ».  Un prototype autofinancé a été testé avec succès et attend désormais un financement départemental qui permettra d’en installer plusieurs dans le Gave. Avis aux communes qui voudraient s’équiper : une dizaine « d’attrape-plastique » coûtent près de 22 000 euros, installation comprise.

filet-attrape_plastique-1 filet-attrape_plastique-2
Le système imaginé pour piéger les déchets flottants

Les deux jours de descente en raft sur le Gave ont permis de constater l’ampleur des dégâts sur les berges en aval de cette zone et ce, sur des dizaines de kilomètres. A cela viennent se rajouter d’anciennes décharges, sauvages ou non, risquant un jour d’être emportées. Certaines zones sont tellement dégradées par les déchets, que certains professionnels de sports d’eaux vives n’y emmènent plus leurs clients. Il est donc nécessaire d’agir au plus vite pour éliminer ces pollutions !

 pollution_gave-1 pollution_gave-2
Les berges du Gave de Pau, envahies de déchets échappés de la décharge de Beaucens

Sensibilisation et mobilisation du grand public

Face à la difficulté d’agir a posteriori, les seules solutions sont la prévention et la sensibilisation de tous à la réduction de la quantité de déchets (« le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas »). Il faut éviter la consommation de produits ne possédant pas de filière de valorisation, changer nos pratiques pour limiter le gaspillage et trier le plus possible les déchets à la base. Des solutions existent… C’est le message que nous avons tenté de faire passer aux élus rencontrés, les incitant à s’engager dans un cercle vertueux  pour atteindre dès que possible l’objectif zéro déchet sur leur territoire, comme on le pratique depuis 3 ans dans 8 communes pilotes du Pays Basques Sud avec l’aide de Bizi! .

Un message aussi délivré à près de 150 enfants à Orthez qui ont participé à des ateliers de sensibilisation au développement durable mis en place avec l’association partenaire Du flocon à la vague (tri, recyclage, sensibilisation aux pollutions aquatiques et aux ressources en eau). Des ateliers de lutherie à base de déchets furent aussi proposés par Terra Pitchoun.

La projection du film-documentaire Supertrash de Martin Esposito lors de deux soirées dans des cinémas à Orthez et Biarritz fut l’occasion d’intéressants débats avec des citoyens n’ayant pas forcément conscience du devenir de leurs sacs poubelles d’ordures ménagères et des conséquences possibles sur l’environnement.

tri_dechets_riverine_input

Autre initiative, à Biarritz, une vingtaine de personnes ont participé à l’une des séances de tri et de quantification des déchets récoltés dans le cadre du programme scientifique Riverine Input de Surfrider Foundation Europe.

nettoyage_adour_Anglet

Signalons aussi les nombreux nettoyages organisés avec les populations locales sur tout le bassin versant de l’Adour. Ce furent des moments importants d’échanges, de prise de conscience, d’engagement et de solidarité. A Montaut, Lestelle Betharram et Saint-Pé-de-Bigorre, 75 personnes ont collecté 225 sacs, de la ferraille et une benne pleine de gros déchets. A Baudreix 20 personnes ont collecté 30 sacs d’ordures. A Mazères-Lezons, 11 volontaires se sont mobilisés. Plus de 30 sacs ont été remplis sous le crachin mais dans la bonne humeur et la détermination. D’autres nettoyages se sont organisés à Came, à Ustaritz et bien sûr à Anglet, pour boucler la descente, où se sont réunis une trentaine de personnes motivées et désireuses de participer à la dernière action de cette initiative.

nettoyage_gave-1
raft-dechets

Un radeau totem symbolique

Construit à partir de matériaux de récupération, nous avons promené, depuis le pied des montagnes des Pyrénées, sur près de 200 km et pendant cinq jours, un totem en forme de pyramide, couvert des déchets ramassés à chaque étape du périple. Monté sur un radeau, il a traversé Bayonne le samedi matin à l’heure du marché, pour finir sa descente à Anglet à quelques mètres de l’embouchure et de l’océan.

CAMERA CAMERA

Puisque 80% des déchets échoués sur les plages viennent des terres en amont par les cours d’eau, ce totem symbolique rappelle la nécessité urgente de changer nos habitudes de vie pour construire ensemble un monde ZERO déchet !

Remerciements

Si l’antenne de bénévoles Surfrider Côte Basque a imaginé et coordonné ce projet, sa mise en œuvre et sa réussite sont le fait de plus d’une centaine de personnes: citoyens bénévoles, structures associatives, clubs sportifs et collectivités. Nous tenons donc à remercier :

Les professionnels de sports nautiques qui ont permis de se déplacer sur les cours d’eau en toute sécurité : ohlala eaux vives, Evasi’eau, 2X aventures, Uhaina po, Pirogue & Surf, Gaves sauvages, l’Aviron Bayonnais, Hautes-Pyrénées Sport Nature base nautique de Saint-Pé-de-Bigorre, Traqueurs de vagues, USCN kayak, les O Kiri.

Les élus des communes de Montaut, Lestelle Betharram, Saint-Pé-de-Bigorre, Orthez et Baudreix.

Les associations Du flocon à la vague, Terrapitchoun, UDE Ustaritz, présentes sur le terrain ; Bizi pour la mise à disposition de documents édités dans le cadre de la démarche “Zéro déchet” ;  Le CADE et Hazketa2010, pour leurs actions et leurs articles détaillés permettant de dénoncer les problématiques en local.

Le technicien de Loca 64 affecté au chantier de la décharge de Beaucens pour ses explications.

Les cinémas Le pixel à Orthez et Le Royal à Biarritz, qui ont diffusé le film-documentaire Supertrash, de Martin Esposito.

Les Sauveteurs en Mer de la SNSM de Bayonne, qui ont assuré la sécurité de la navigation sur l’Adour.

Le dessinateur de mabede.com qui a créé  le sympathique desman des Pyrénées, mascotte du projet.

Tous les citoyens qui ont participé au nettoyage des berges, de la Nive, du Gave de Pau et de l’Adour sur les communes de Montaut, Lestelle-Bétharram, Baudreix, Rieulhes, Saint-Pé-de-Bigorre, Mazères, Gelos, Uzos, Baudreix, Came, Ustaritz et Anglet.

Au total, tous ces acteurs ont fait de ce petit slogan «les déchets ça Gave !», un grand cri. Qu’ils en soient remerciés !

Brocante surf

lundi 23 juin 2014 à 07:48 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , ,

brocante_Surf_Surfrider_2014-3

Une super journée au soleil avec de la bonne musique… En espérant que tout le monde ait trouvé la planche des ses rêves ! Merci à toutes et tous ! Les photos sont sur notre page Facebook.

Brocante surf 2014

lundi 9 juin 2014 à 19:57 | Publié dans actions antenne 64 | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , ,

header_event

On remet ça ! Brocante surf le dimanche 22 juin 2014 de 9h à 18h. Rendez-vous sur la pelouse de la plage des Cavaliers à Anglet avec vos planches de surf, bodyboards, palmes, combis, leashs, housses…

Les emplacements et l’entrée sont libres.

Venez ! Il y aura des concerts, des stands d’associations amies, des sandwichs végétariens, du jus de fruits bio et de la bière locale !

Plus qu’un événement strictement commercial, l’idée est d’inviter tout le monde à vider son garage et ses placards pour remettre en circulation du matériel qui ne sert pas. Soit en le vendant à un prix abordable, mais aussi par un simple échange (ma planche contre la tienne !) ou en le donnant à l’association Surfeurs Solidaires qui fera ensuite des heureux au Maroc ou ailleurs.

Nota : seuls les particuliers sont autorisés à tenir un stand et à vendre du matériel.

Vous pouvez vous inscrire et partager la page événement Facebook dédiée.

Le cargo Luno s’échoue à Anglet

mercredi 5 février 2014 à 21:41 | Publié dans information générale | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

cargo_luno_echoue_anglet_surfrider_foundation_europe

Photo : © Boris Masseron

Ce mercredi 5 février 2014 aux environs de 10h, le Luno, un cargo battant pavillon espagnol, s’est échoué ce matin à Anglet sur la digue des Cavaliers. Cet accident est intervenu suite à une avarie électrique totale à bord, lorsque le navire entrait au port de Bayonne.

A cause du vent et de la forte houle causées par la tempête Petra, le cargo Luno a été projeté sur la digue séparant les plages des Cavaliers et de la Barre à Anglet. Il s’est rapidement brisé en deux laissant s’échapper une partie de son carburant. Selon des spécialistes 80 % des 127 m3 (l’équivalent de 4 camions citernes) de carburant restent confinés dans la partie avant pour l’instant échouée échouée sur la plage.

Les onze membres de l’équipage ont pu être hélitreuillés. Un seul est légèrement blessé.

Malheureusement les conditions météo ne vont pas s’améliorer pendant plusieurs jours avec le risque de voir le bâtiment s’abimer un peu plus et laisser s’échapper la totalité du carburant. Les équipes de pompage ne peuvent pas intervenir pour le moment à cause des conditions météo. Hegalaldia, le centre de soins de la faune sauvage dit avoir déjà recueilli des oiseaux mazoutés.

La zone est interdite d’accès. Aucune opération de nettoyage de plage n’est pour l’instant envisagée. Le carburant échappé est liquide. Sa récupération nécessite des moyens particuliers.

Cet accident est malheureusement un nouvel exemple des lacunes de la legislation européenne sur la sécurité maritime. C’est pour éviter ce genre de catastrophe que Surfrider milite depuis 10 ans pour un renforcement des lois et propose 45 mesures pour des mers et des océans plus sûrs.

Pour suivre l’actualité liée à cette catastrophe, suivez les fils Twitter de Surfrider Foundation Europe et d’Antidia Citores, notre spécialiste du transport maritime.

Edit : La cabine de pilotage s’est désolidarisée de la partie arrière du cargo jeudi 6 février. La totalité du carburant qui se trouvait dans la partie avant a été pompée samedi 8 février. Reste à démanteler la carcasse.

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :