Carte participative des pollutions

dimanche 1 juin 2014 à 08:35 | Publié dans pollution | 5 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , ,

carte_pollutions_Surfrider

Nous venons de mettre en place un nouvel outil pour lutter contre les pollutions qu’elles soient sous forme de déchets, d’hydrocarbures, de polluants chimiques ou bactériologiques. Chacun est invité à devenir gardiens de nos cours d’eau et de nos océans en signalant des pollutions ou en suivant certaines déjà signalées sur la carte : www.surfrider64.com/carte

La carte participative mise à disposition du grand public est un outil de communication, de réflexion, de coopération, pour échanger, questionner, alerter, informer, trouver des solutions en local et stopper les pollutions à la source sur le territoire.

Son utilisation est très simple et à la portée de tous. On compte sur vous pour ouvrir l’œil et signaler partout sur le territoire les atteintes à l’environnement ! D’avance merci !

Devenez water(wo)man testeur(se) !

jeudi 17 mai 2012 à 15:10 | Publié dans qualité eau | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

Appel aux bénévoles pour Surfrider ! Nous menons depuis 2010 un programme de suivi de la qualité de l’eau sur le littoral Basque. 6 spots : Hendaye, Saint-Jean-de-Luz (2), Bidart (2), Anglet, sont ainsi suivi grâce à l’aide apportée par nos bénévoles. Ce programme consiste à faire des analyses qualitatives de l’eau prélevée par des volontaires sur les zones d’activités nautiques (zones de surf, de windsurf, kitesurf, plongée, kayak…), et ce, toute l’année.
Rejoignez le réseau des water(wo)man Testeurs. Surfrider a besoin de vous, adhérent(e)s, bénévoles convaincu(e)s, pratiquant(e)s, ou simples amoureux(ses) de la mer, pour effectuer des prélèvements d’eau de façon régulière sur l’ensemble des sites de suivi. A tous ceux qui sont motivés pour donner un peu de leur temps, améliorer la connaissance de la qualité de l’eau dans laquelle vous pratiquez, et participer à la préservation des spots, merci de contacter Marie Schillinger 05 59 23 54 99 ou par email mschillinger@surfrider.eu

Plus d’infos sur les les analyses d’eaux de baignade et les labos Surfrider.
Les résultats des analyses sur les plages de la côte Basque.

Assainissement de l’Uhabia

dimanche 29 janvier 2012 à 00:04 | Publié dans actions antenne 64 | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’Uhabia a son embouchure. Photo : Harrieta171

Les projets de travaux d’assainissement de la rivière Uhabia ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois, déchaîné les passions et donné lieu à des joutes verbales parfois agressives. C’est donc un sujet sensible sur lequel nous nous penchons aujourd’hui, d’autant plus que Surfrider Foundation se trouve dans une situation de juge et partie qui n’est pas forcément idéale. En effet, Marc Bérard, adjoint de la commune fut également vice président de notre ONG et reste élu au conseil d’administration.

L’Uhabia, petit cours d’eau long de quelques kilomètres traverse cinq communes du Pays Basque (Saint-Pée-sur-Nivelle, Arcangues, Arbonne, Ahetze et Bidart) avant de se jeter dans l’océan sur la plage dite de l’Uhabia à Bidart. Aussi petite que soit cette rivière, c’est paradoxalement une source majeure de pollution bactériologique par temps de pluie.

Lors la saison estivale, on ferme la plage lorsque les analyses sont positives, on la réouvre dès que possible… et en dehors des mois de juillet et d’août, il n’y a pas d’analyse… Pendant des dizaines d’années, tout le monde s’en est accomodé. Parce que l’écologie et la protection de l’océan n’étaient pas au centre des préoccupations, mais aussi parce les communes situées en amont ne voulaient pas entendre parler du problème et prendre leur part d’investissement pour y remédier : « c’est votre plage, c’est votre pollution ! »

Depuis l’adoption de la nouvelle directive européenne sur la qualité des eaux de baignade en 2006 (1) (qui prendra effet au premier janvier 2015 et qui divise par 4 les seuils acceptables de pollution bactériologique (2)) et l’arrivée de la nouvelle équipe municipale à Bidart en 2008, la pollution de l’Uhabia s’est imposée comme une priorité. Parce qu’avec la nouvelle loi, les profils de plage déterminant les classes de qualité des eaux de baignade seront évalués notamment au regard de prélèvements effectués pendant quatre ans (3). Et Bidart ne peut se permettre de voir sa plage principale fermer de façon définitive en attendant d’avoir quatre années consécutives de bons résultats (4). (Voir les profils des plages de la Côte Basque selon l’ancienne législation et la nouvelle directive).

Continue Reading Assainissement de l’Uhabia…

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :