Médias filtrants dans le lac Léman. Une troisième fuite identifiée !

mercredi 4 décembre 2013 à 08:08 | Publié dans médias filtrants | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

biochip_K3_leman

L’antenne Léman de Surfrider a finalement identifié la 3e source de pollution du lac par des médias filtrants de forme carrée (articles concernant les deux premières sources de pollution). C’est la station municipale de Saint Prex qui laisse s’échapper des milliers de pièces plastiques depuis des mois (modèle Biowater Technologie BWT15). Les responsables locaux de la station d’épuration avaient conscience du problème, mais n’avaient pas jugé utile d’avertir les autorités compétentes. A force de recoupement et de rendez-vous, l’antenne Léman de Surfrider a réussi a médiatiser le problème pour le faire cesser (lire l’article du quotidien 20 Minutes et celui du quotidien suisse Tages-Anzeiger). Mieux encore, elle vient de s’entendre avec les gardes-pêche locaux pour une surveillance commune des berges du lac… qui malheureusement est autant envahi de déchets plastiques que nos mers et océans.

pollution_berges_Leman

Médias filtrants de la Seine, toujours là 4 ans après

dimanche 12 mai 2013 à 20:11 | Publié dans médias filtrants | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , ,

K1_Kaldnes_Seine

Vous vous souvenez sans doute de ces 15 à 18 millions de médias filtrants (selon la Police Fluviale de Paris) déversés dans la Seine par la station de Corbeil Essonnes en février 2010 (lire à ce propos le compte rendu de la découverte et celui de leur première arrivée sur la plage d’Honfleur). Depuis cet événement, chaque année, l’association Mal de Seine inspecte les berges du fleuve au même endroit bien en aval, à Berville-sur-Seine dans le parc naturel regional des boucles de la Seine normande, en Seine-Maritime (76). Lire à ce sujet le compte rendu de l’association. En 2013, 152 médias filtrants viennent d’être ramassés sur les 117 m de la zone échantillon, à peu près la même quantité que l’année dernière (163 pièces).

Un phénomène qui confirme les observations faites ailleurs : une pollution aux médias filtrants dure pendant des années. Sur les côtes basco-landaises, on ramasse toujours des modèles de biomédias issus de la pollution de l’Oria au Pays Basque, c’était à l’automne 2009. Nous sommes au printemps 2013 !

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :