Mobilisons-nous pour Bordes

dimanche 24 avril 2016 à 09:39 | Publié dans actions antenne 64, décharges | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

12795248_1981630032063038_5643813567566080196_o

A Bordes, près de Pau, une ancienne décharge se vide au fil des crues dans le gave (lire l’article déjà consacré au sujet). C’est le constat alarmant de l’association Pose Ta Graine, qui, en partenariat avec la mairie de Bordes, organise le samedi 30 avril prochain une journée de nettoyage et sensibilisation.

Ce cas n’est pas isolé. Plusieurs décharges, comme celle de Beaucens que nous avons longtemps suivi (lire les articles consacrés au sujet) sont aujourd’hui dans ce cas, et posent une véritable problématique de gouvernance quant à la gestion de nos déchets. Comment suivre sur le long terme les sites d’enfouissement ? Quel budget et moyens faut-il attribuer même après l’arrêt de l’exploitation ? Comment réagir vite et avec quel argent lorsqu’un ancien site est remis à jour ? Les exemples ne manquent pas dans le département de décharges anciennes qui refont surface et se déversent dans les cours d’eau. Et bien que majoritairement légales au moment de leur exploitation, ces décharges municipales et de communautés d’agglomérations ne peuvent être aujourd’hui traitées faute de moyens financiers des petites communes qui les hébergent.

A titre d’exemple, un projet de réhabilitation d’une décharge comme celle de Bordes ou de Beaucens est estimé entre 5 et 10 millions d’euros suivant la superficie à traiter, et les types de déchets enterrés.

A Beaucens, après plusieurs crues du gave qui ont emporté près de 40 000 tonnes dans le cours d’eau, les différentes échelles territoriales s’étaient mobilisées financièrement pour intervenir et (mal) traiter la décharge. A Bordes, la politique actuelle semble plus être celle du traitement par submersion du gave : tout ce qui part aujourd’hui, ne coûtera rien en traitement du site par la suite (voir le photos)…

Afin de mettre en lumière l’urgence de la situation, et en amont de la projection d’un reportage de Thalassa sur le sujet, que nous avions accompagnés en décembre dernier, mobilisons-nous massivement le samedi 30 avril prochain à Bordes !

Au programme :

9h : rendez-vous à la salle pour tous, place Jean Fougues à Bordes pour le petit déjeuner et le brief de la journée,
de 9h30 à midi : opération de collecte de déchets au bord du gave,
de midi à 13h30 : repas collectif et ateliers de cuisine sauvage,
de 13h30 à 16h : ateliers pratiques de sensibilisation autour des déchets

Plus d’infos et inscriptions par SMS au 06 27 83 17 85

 

Le mieux est d’y aller ensemble, n’hésitez-pas à utiliser le tableau de co-voiturage
Un départ collectif aura lieu depuis les locaux de Surfider à Biarritz. Vous avez une voiture ? Vous cherchez une place dans un véhicule, faites-vous connaitre !

Décharge de Bordes : une plaie béante prête à se déverser dans le Gave

mardi 13 octobre 2015 à 06:26 | Publié dans pollution | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , ,

decharge-bordes-1

Alors que des citoyens vont se mobiliser une fois encore le samedi 17 octobre (lire l’article à ce propos) pour nettoyer les berges du gave de Pau en aval de la décharge de Beaucens, une autre un peu plus loin attend son tour pour se laisser emporter par les prochaines crues. A Bordes, le cours d’eau attaque déjà la décharge (voir l’album photo) : « les récentes crues ont emporté les rochers qui protégeaient les berges. Mais dans le quartier du Saligua, près de l’usine Turboméca, le courant grignote le talus où l’on aperçoit les couches de déchets qui se déversent dans l’eau », peut-on lire dans le quotidien La République des Pyrénées en avril 2014.

decharge-bordes-2

Cette décharge, ouverte en 1950 et fermée en 1998, référencée dans la base de données officielle du ministère (BASOL) comme un site d’enfouissement d’ordures ménagères, contient aussi des déchets industriels comme le montre ce bout de ferraille signé Turboméca trouvé sur place.

Si le problème est connu depuis plus de 10 ans, l’inertie est de mise : l’ensemble des pouvoirs publics locaux et les représentants de l’état connaissent le problème, des crédits ont même été votés… Mais rien ne bouge. Si ce n’est les citoyens qui s’organisent (collectif Le Plastique ça me gave). Une pétition a été rédigée mais le temps passe et la saison des crues revient. Croiser les doigts jusqu’en mars 2016 suffira-t-il ? Attend-on un nouveau drame comme à Beaucens où 40 000 tonnes de déchets se sont déversés dans le Gave de Pau pour agir… trop tard ?

Malheureusement, « Bordes n’est pas un cas isolé. D’anciennes décharges ont été mises à jour par le gave à Coarraze, à Pau, et deux à Jurançon », comme l’écrit La République des Pyrénées.

Faut-il rappeler que le gave de Pau se jette dans l’Adour pour terminer dans l’océan à Anglet … ?!

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :