Risque de pollution accru à Hendaye

lundi 6 juin 2016 à 23:22 | Publié dans actions antenne 64, pollution | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

pollution_hendaye_station_Armatonde.jpg

pollution_hendaye_station_Armatonde-2

Signalée comme problématique sur la carte participative des pollutions Uramap, la station d’épuration Armatonde (dite aussi des Jumeaux) à Hendaye connait une avarie qui la place de fait hors la loi. L’émissaire qui rejette les eaux traitées dans l’océan a cédé le 10 avril et diffuse maintenant directement dans la falaise à plusieurs dizaines de mètres du rivage (et à près de 100m du niveau de l’eau à marée basse), donc très très loin de ce qu’impose l’article relatif au Rejet des effluents traités des stations d’épuration de la loi française : l’exutoire doit se trouver sous l’eau quelle que soit la marée.

Rencontrés au mois de janvier (lire l’article), le maire d’Hendaye, Kotte Ecenarro et le responsable chargé de l’assainissement à l’agglomération Sud Pays Basque, reconnaissaient la vétusté de la station et la possibilité de rejet d’eau non traité dans l’environnement.

En effet, même s’il existe deux dispositifs pour stocker et réguler les effluents en amont, en cas de pluie intense conduisant à des débits supérieurs à la capacité d’acceptation de l’installation, des débordements ont lieu au niveau du trop plein du bassin Héliomarin vers le ruisseau rejoignant directement la plage, ou par le trop plein du bassin tampon situé en tête de la station qui rejoint l’émissaire des Deux Jumeaux.

Le risque de pollution est donc avéré et a un impact sur la faune et la flore locale. D’autant que, situé à quelques dizaines de mètres de l’espace réservé des Jumeaux, le site accueille de très nombreux goélands qui nichent sur les rochers et viennent se nourrir sur place.

Ajoutons à cela que des eaux non traitées favorisent le phénomène d’eutrophisation, caractérisé par le développement d’algues invasives qui prolifèrent dans les milieux riches en azote et en phosphates.

Si les surfeurs qui fréquentent le spot des Jumeaux peuvent être directement impactés, il y a nettement moins de risque pour les baigneurs sur la plage : la ville d’Hendaye fait réaliser des prélèvement quotidiens au niveau du centre héliomarin (de l’ancien casino et de Sokoburu) et prononce des interdictions temporaires de baignade en cas de besoin.

Malheureusement, les rejets à l’air libre vont se poursuivre pendant de longs mois. Etant donné l’état général de vétusté de l’émissaire, l’idée de le réparer a été abandonné.

Il faudra attendre la validation du projet de réhabilitation complète de la station à l’automne 2016, puis le début des travaux pendant l’année 2017 pour que tout rentre dans l’ordre. Un budget de 2 millions d’euros pour l’émissaire et de 5 millions d’euros pour la station est d’ores et déjà prévu.

Concernant l’émissaire, trois solutions avaient été initialement envisagé :
– le confortement : l’idée a fait long feu, l’émissaire a cédé.
– la réhabilitation avec la difficulté de faire des travaux sur le domaine classé d’Abbadia que traverse l’édifice.
– la réalisation d’un nouvel ouvrage par forage souterrain depuis la station et jusqu’à un point situé loin dans l’océan pour respecter les normes de rejet et de dilution.

Si la volonté de la commune et de l’agglomération de gérer activement le problème de cette station d’épuration est évidente, on ne peut que regretter – une fois de plus – qu’il faille attendre que l’installation dis-fonctionne pour trouver des solutions.

Il va falloir 12 à 24 mois pour que l’émissaire cesse de cracher dans la falaise, c’est inacceptable…

Pour suivre l’historique de ce point de pollution, reportez-vous à la carte Uramap

pollution_hendaye_station_Armatonde-4pollution_hendaye_station_Armatonde-3

Photos : © Jean-Pierre Le Luzien

 

Initiatives océanes 2016

mardi 8 mars 2016 à 07:54 | Publié dans Initiatives Océanes | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , ,

initiatives_oceanes_2016_Surfrider_550

Du 17 au 20 mars, c’est la 21e édition des Initiatives Océanes. L’occasion une fois encore de se retrouver sur les plages, lacs et rivières pour collecter les déchets abandonnés et sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la protection de l’environnement et à la nécessité d’un changement sociétal et comportemental. L’année dernière (lire le bilan illustré), dans 34 pays, ce sont près de 50 000 personnes qui ont ramassé plus de 2 000 m3 de déchets !

Vous souhaitez participer, rien de plus simple ! Rejoignez l’une (ou les deux) des initiatives mises en place par l’antenne Côte Basque :

 

Jeudi 17 mars 2016 – Ciné-débat
au cinéma Hendaia d’Hendaye (accès) autour du magnifique film documentaire The Old, the Young and the Sea (VO, sous titres français)
Accueil avec pintxos et apéro à 20h30. Film à 21h
Plus d’infos sur l’événement Facebook dédié

 

10407868_10152848208306129_1573308452355575949_n-1

Samedi 19 mars 2016 – Nettoyage aux 100 marches à Bidart
Le sentier d’accès à la plage sauvage des 100 marches à Bidart est souillé en partie par de nombreux déchets provenants de l’océan et poussés par le vent dans ce vallon encaissé. Suite à l’érosion quotidienne du site et aux nombreux ruissellements, les déchets se retrouvent ensevelis dans le sol.

Nous avons effectué une première journée de nettoyage au mois de mai 2015 (voir le compte rendu et les photos). Il s’agit aujourd’hui de poursuivre le chantier afin de rendre à ce lieu magique toute sa splendeur. Rendez-vous à 9h30, rue Tutilenia à Bidart (accès). Venez équipés de bonnes chaussures et d’un pique nique pour deux séances de travail de 10h à 12h30 et de 14h à 16h. Cette opération est co-organisée par la Mairie de Bidart, le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques. Avec la participation de l’association Chantier d’Insertion ADELI. Plus d’infos sur l’événement Facebook dédié

Vous pouvez également participer aux autres collectes organisées à Anglet, Biarritz, Ciboure, Guéthary, et Ustaritz ou mettre en place vous même un événement à l’aide de la plateforme web initiativesoceanes.org. Les organisateurs reçoivent gratuitement un kit pour les accompagner à la mise en place de leur événement.

Mission d’inspection à Hendaye

dimanche 10 janvier 2016 à 15:11 | Publié dans actions antenne 64 | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , ,

Grâce à notre carte participative, nous avons reçu en décembre un signalement de rejets douteux en sortie d’un émissaire dans les falaises à Hendaye. Selon le témoignage, certains jours, ce sont des eaux mousseuses qui s’échappent. Pire encore, parfois, on voit de la matière organique et des déchets (papier, reste de lingettes) sortir directement du tuyau !

Ce dimanche 10 janvier, bien chaussés et habillés, nous profitons des coefficients importants et de la marée basse pour aller jusqu’à l’émissaire de rejet des eaux traitées de la station d’Armatonde à Hendaye. Malgré la pluie, la balade reste magnifique : de la pointe nord de la plage, on se dirige vers les jumeaux, que l’on dépasse en direction de la pointe Sainte Anne en passant de plaques rocheuses en plaques rocheuses. On remarque un blockhaus tombé de la falaise il y a quelques années et, en plusieurs endroits, de gros fûts métalliques. Il s’agit des canons des anciennes forteresses de la seconde guerre mondiale.

A notre arrivée, l’émissaire rejette de l’eau par intermittence. Pas de déchet visible dans le liquide. On en profite pour prélever un échantillon qui sera envoyé à notre laboratoire d’analyse. Nous sommes surpris de voir que l’émissaire rejette les eaux directement aux pieds des rochers, voire sur le sol à marée basse, plutôt qu’en pleine mer. On remarque aussi le piteux état de la canalisation venue des falaises. Il ne serait pas étonnant qu’elle cède dans les années à venir…

Edit du 12 janvier 2016 : à la suite de notre visite, le journal Sud Ouest rapporte que le maire d’Hendaye (lire l’article) a d’ores et déjà « sollicité et obtenu de la part de la Communauté d’agglo Sud Pays basque, dont c’est la compétence, l’inscription d’un premier crédit de paiement de l’ordre de 400 000 euros en 2016 » pour la réfection de la station Armatonde.

Edit du 13 janvier 2016 : nous avons rencontré le responsable chargé de l’assainissement au sein de l’Agglo Sud Pays Pasque, en charge de la station d’épuration. Nous nous sommes aussi longuement entretenu avec le maire d’Hendaye, Kotte Ecenarro. Enfin, nous sommes retournés sur place en compagnie de journalistes de France 3.

Aujourd’hui encore, l’émissaire crachait une eau plutôt claire, même si on note la présence de résidus de fibres textiles (lingettes ?) accrochés sur les rochers avoisinants.

Concernant la station d’épuration, les rejets sont conformes aux normes en vigueur aux dires de l’agglomération et de la Lyonnaise des Eaux. Cependant, le responsable de l’assainissement et le maire reconnaissent que l’installation présente des points de vétusté, que la population (et donc la charge d’eaux à traiter) est en augmentation sur le secteur et que les technologies ont évolué depuis la mise en service de la station d’Armatonde. Ils reconnaissent aussi, qu’ici comme ailleurs, en cas de fortes précipitations, des eaux peuvent être rejetées dans le milieu naturel peu ou pas traitées. L’impact semble strictement local, puisque les analyses de l’Agence Régionale de Santé ne font apparaitre aucun dépassement sur les analyses effectuées pendant la saison estivale 2015 (entre le 18 mai et le 21 septembre). La plage d’Hendaye n’a cependant été interdite à la baignade de façon préventive que les 14, 16 et 17 juin.

Après le vote d’un crédit de 400 000 € en 2016 servant à financer les études de réalisation, des travaux de rénovation sont prévus en 2016 et 2017 pour un montant total de 7 millions d’euros. Il s’agit de rénover la partie de traitement primaire, d’ajouter une phase de traitement tertiaire (plus d’info sur les phases de traitement), de requalifier deux bassins en zone de stockage d’eau à traiter et de rénover l’émissaire de rejet.

Ces travaux feront suite à de premiers aménagements effectués en 2013 : construction d’un bassin de rétention sous le parking du centre héliomarin, couverture de la zone de stockage des boues) et détournement vers Urrugne des eaux du quartier Mentaberri (6 000 eq habitants) pour soulager la station.

En conclusion, s’il existe des rejets hors normes comme celui observé par le lanceur d’alerte et signalé sur notre carte participative des pollutions, il semble évident que les gestionnaires et les autorités compétentes travaillent à les supprimer.

Dans tous les cas, ce dossier est un bon exemple de la problématique de la pression humaine sur le milieu naturel dans une région qui attire de plus en plus de monde…

station_epuration_armatonde_Hendaye_Surfrider

Stand au marché d’Hendaye

mardi 24 novembre 2015 à 08:07 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , ,

reduction_dechets

Depuis plusieurs mois, nous sommes associés à la commune d’Hendaye pour préparer l’entrée en vigueur de la loi interdisant l’utilisation des sacs plastiques à usage unique au 1er janvier 2016. Dans ce cadre, samedi 28 novembre, pendant toute la matinée, nous tiendrons un stand sur le marché Sokoburu, en compagnie d’ambassadeurs du tri de Bil Ta Garbi (l’organisme charger de traiter et de valoriser les déchets dans près de 200 communes du Pays Basque).

logo_serdCette action s’inscrit dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets (du 21 au 29 novembre 2015). Il s’agit d’expliquer une fois encore que «le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas» et d’inciter commerçants et citoyens à prendre de bonnes habitudes pour consommer mieux, réutiliser souvent et recycler le plus possible !

Nous viendrons à Hendaye porteurs de solutions concrètes à mettre en œuvre au quotidien et d’alternatives au tout plastique (jetable).

Venez nous voir, prendre des idées, en apporter… Et informez-vous dès maintenant en consultant le site dédié à l’opération : www.reduisonsnosdechets.fr

Edit (1er décembre) : voir les photos et lire l’article du journal Sud Ouest

Vivre sans sac plastique : Hendaye s’engage avec Surfrider

jeudi 1 octobre 2015 à 07:58 | Publié dans sac plastique | 2 commentaires
Étiquettes : , , , ,

Meduse_210x280_FR.eu

Le premier janvier 2016, une partie des sacs plastiques à usage unique vont enfin être bannis des commerces. C’est la loi qui l’impose, mais les habitudes sont profondément ancrées. Il va falloir s’adapter. Alors autant commencer maintenant !

non_aux_sacs_plastique_SurfriderDans le cadre de la campagne « Non aux sacs plastiques » initiée par Surfrider Foundation Europe, trois administrés de la commune d’Hendaye ont mobilisé leurs élus afin d’engager la ville dans une démarche active pour bannir l’usage des sacs plastiques.

La commune d’Hendaye, dans le cadre de son Agenda 21, a dit «oui» et s’est rapprochée de l’antenne Côte Basque de Surfrider pour trouver des solutions concrètes.

Pendant plusieurs mois, nous avons réfléchi à un questionnaire à soumettre aux hendayais. L’objectif est de pouvoir connaître leurs pratiques en matière de sacs plastiques à usage unique, leur usage du plastique en général, et les solutions de consommation responsable qui existent localement (l’achat en vrac par exemple).

Voilà maintenant venu le temps de diffusion du questionnaire. Vous faites (régulièrement) des achats sur la commune d’Hendaye ? Nous vous remercions de compléter l’enquête disponible ici. Ça ne prend que 3 min 52 environ !

Le temps d’enquête dure jusqu’au 20 octobre 2015 pour pouvoir présenter les résultats aux commerçants d’Hendaye début novembre. Ils rendront compte des pratiques réelles et des intentions des consommateurs pour vivre sans sac plastique.

L’objectif suivant sera de mettre en œuvre des bonnes pratiques pendant la semaine européenne de réduction des déchets du 21 au 29 novembre 2015 qui servira de test grandeur nature.

Vous l’avez compris, le projet est novateur et ambitieux. Nous sommes heureux de le mener concrètement avec une commune locale qui s’engage. C’est le moment d’être créatif pour imaginer des solutions, de partager des trucs et astuces, et ensemble de trouver le moyen de se passer de ce satané sac plastique !

Vous habitez à Hendaye, remplissez le questionnaire ! Dans tous les cas, faites passer l’info et parlez de ce projet autour de vous pour que d’autres communes, citoyens et consommateurs s’engagent un peu partout…

Dites non aux sacs plastiques !

mercredi 9 septembre 2015 à 14:07 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , ,
marche_quintaou-2
Photo © M. R. / Sud Ouest

Cet été, nous avons tenu des stands sur les marchés de Quintaou à Anglet et de Guéthary pour informer sur la pollution des océans et les méfaits du plastique. Plastic man nous a même rendu visite fin août à Anglet, félicitant les clients ayant déjà pris de bonnes habitudes et encourageant les autres à refuser les sacs plastique en choisissant d’utiliser un panier ou un cabas réutilisable.

marche_quintaou

On a croisé des centaines de personnes sur les marchés, le constat général est le suivant : si beaucoup de monde est conscient de la pollution des milieux aquatiques, il semble difficile de changer nos habitudes… Pourtant les médias ont parlé des  »continents » de déchets que l’on retrouve dans différentes parties des océans. Nous sommes également informés des conséquences de cette pollution plastique sur la faune et la flore, qu’elles soient maritimes ou terrestres. Nous savons que des secteurs entiers de l’économie vont souffrir de ces pollutions. Enfin, il y a de plus en plus de preuves des dangers que représentent les substances présentes dans le plastique, une fois qu’elles entrent dans la chaîne alimentaire. Malgré tout cela, on continue de sur-emballer, on transporte des denrées sur des milliers de kilomètres et on utilise un sac jetable pour chaque banane achetée…

La loi du 22 juillet 2015 interdit les sacs à usage unique – dits sacs de caisse – dès le 1er janvier 2016 et les sacs « fruits et légumes » (distribués aujourd’hui à hauteur de 17 milliards d’unités en France) à partir du 1er janvier 2017. On peut se réjouir de cette victoire, mais le travail doit se poursuivre pour lutter contre notre addiction aux emballages…

Il nous semble donc important de rappeler que nos actes d’achats et nos habitudes de consommateurs peuvent faire la différence :

– Refuser les sacs dès maintenant car il y aura de nombreuses dérogations à la loi, et tout sac donné aujourd’hui restera dans la nature pour des siècles.
– Préférer des aliments non transformés, en vrac, et de préférence locaux. Cela limite les emballages mais aussi les transports et leurs conséquences néfastes (lire à ce sujet notre article consacré à l’épicerie «vrac» de Saint Pée sur Nivelle).
– Réfléchir aux conséquences de nos achats, tant au niveau économique qu’écologique (la gestion des déchets non recyclables coûte cher, de même que la potabilisation des eaux polluées, le nettoyage des littoraux, de bords de routes ou de rivières). Enfin, de plus en plus de maladies sont dues aux substances toxiques provenant des plastiques ou à l’air pollué par les transports routiers.

Si le sac disparaît en effet, les emballages resteront nombreux. Donc, au-delà de ce symbole évident de notre habitude du  »consommable-jetable » qu’est le sac plastique, nous insistons sur la politique des 4R qui encourage à REDUIRE, REUTILISER, RECYCLER et REFUSER !

L’antenne Côte Basque de Surfrider travaille actuellement avec les mairies d’Hendaye, d’Anglet et de Guéthary pour inciter les citoyens et les commerçants de ces communes à se passer de sacs plastiques au profit d’alternatives durables (cabas, poches en tissus, bocaux et contenants réutilisables…).

marche_guethary

Pour cela, à plusieurs réunions de préparation avec la mairie, nous allons diffuser début octobre un questionnaire auprès des commerçants d’Hendaye pour essayer de trouver ensemble des alternatives qui seront mises en œuvre tout au long de l’année (avec pour objectif d’étendre à d’autres communes du littoral basque le travail qui aura été fait avec ces communes pilotes).

Vous avez des idées pour faire changer les comportements, vous souhaitez rejoindre notre comité «plastic bag», n’hésitez-pas à nous contacter !

Oiseaux mazoutés

dimanche 10 février 2013 à 17:20 | Publié dans pollution | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

guillemot-mazout_hegalaldia

Hegalaldia, le centre de soins de la faune sauvage d’Ustaritz a récemment reçu une douzaine d’oiseaux mazoutés récupérés sur les plages de la Côte Basque entre Bidart et Hendaye. La moitié sont déjà morts, les autres, dans un état de dénutrition avancée seront très difficiles à soigner. Ce qui vaut un coup de gueule du responsable du centre :

« J’en ai marre de voir les même événements se reproduire tous les ans. J’en ai marre de voir tous les hivers des oiseaux mazoutés avec toujours le même schéma : une tempête, un coup de vent d’ouest et un à deux jours après, des oiseaux mazoutés. Marre de ses petits dégazages qui passent inaperçus et qui tuent. Pas de pollution au port, pas de pollution vue au sémaphore de Socoa. Donc, PAS DE POLLUTION. Allez leur dire aux guillemots et fous de Bassan qui on été trouvés, couverts d’huile et de pétrole sur les plages de Bidart et des environs.  » Oh, ils ne sont pas nombreux les oiseaux qui on été trouvés, une petite douzaine « . Mais sachez que pour dix oiseaux échoués, prés de 90 sont morts en mer, de froid et de faim, à cause du pétrole qui recouvre leur plumage »… Lire la suite sur le site d’Hegalaldia.

Pour la création d’un couloir écologique marin

jeudi 31 mars 2011 à 12:13 | Publié dans écologie, information générale | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

La corniche d’Urrugne vue depuis le blockhaus

Les associations écologistes ACE et le Cade demandent aux communes du littoral de s’engager en  faveur de la protection des flancs maritimes de la côte basque, menacés, entre autres, par le projet du port de Pasaia. Il s’agit d’«effectuer un pas décisif vers la protection de la biodiversité marine en soutenant le projet de couloir écologique marin, dans le cadre de la convention pour la protection de l’environnement marin de l’atlantique du Nord-Est (OSPAR)». Hendaye et Guéthary ont répondu favorablement. Lire l’information en détail sur le site de l’Association Action Citoyenne Environnementale (ACE).

Nota : Surfrider fait partie du collectif d’opposition au super port de Pasaia.

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :