Pâques : partez à la chasse aux « œufs des mers » !

dimanche 4 avril 2010 à 14:35 | Publié dans faune | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

Ce week-end, participez à un programme scientifique tout en profitant de la plage en famille et en vous amusant (bon la météo est pas au top, c’est vrai !). Vous les avez peut être déjà vus sur les plages pensant à une algue ou à un vieux bout de plastique, il s’agit en fait d’une capsule d’œuf de raie. En effet, certaines raies sont ovipares, elles pondent des œufs sous forme de capsules. Les embryons sont ainsi protégés par une enveloppe de kératine. Une fois la raie sortie, la capsule vide, trop légère, remonte à la surface et finit par s’échouer sur les plages, se mélangeant aux laisses de mer.

Ces capsules, spécifiques à chaque espèce, sont d’autant d’indices de présence de ces poissons fréquentant notre littoral. Fin 2005, suite au déclin inquiétant de débarquements de raies, l’APECS décide de développer un nouveau programme baptisé CapOeRa (pour capsules d’œufs de raies)CapOeRa s’appuie sur la participation du grand public pour collecter des capsules parmi les laisses de mer sur l’ensemble du littoral français. Ce programme d’envergure nationale, invite quiconque trouvant ces capsules en bord de mer à les ramasser puis à faire part de sa récolte à l’association.

L’objectif est double :
• sensibiliser le public à la présence des raies sur nos côtes et à la nécessité de connaître et préserver la biodiversité.
• combler le manque de connaissances sur ces poissons menacés (aire de répartition de chaque espèce, période de ponte, identification des zones de reproduction).

Ouvrez l’œil et  faites remonter vos observations (que vous en ayez trouvé ou pas).

Nettoyage mécanique des plages

vendredi 18 avril 2008 à 21:36 | Publié dans écologie, information générale, pollution | Laisser un commentaire
Étiquettes : , ,

photo : © Christelle Chambre / Kanardo

Pour garantir des plages impeccables aux usagers, certaines communes ajoutent un nettoyage mécanique au nettoyage manuel sur les plages. Des tractopelles, tamiseuses, ratisseuses égalisent le sable et retirent, en même temps que des macrodéchets, des débris végétaux rejetés par la mer, algues et feuilles de posidonies. Ces laisses de mer constituent un élément indispensable à la bonne santé de l’écosystème littoral. En effet, en retirant la laisse de mer et les invertébrés qui s’y trouvent, les proies des oiseaux marins et des poissons côtiers disparaissent, les nutriments issus de la transformation de la matière morte par les décomposeurs ne sont plus disponibles et c’est le développement de la flore qui joue une rôle essentielle pour la fixation des dunes sur certaines plages qui est compromis… Lire la suite sur le site de Mer-Terre.

Lire aussi le très bon article intitulé « Les impacts du nettoyage des plages sur les écosystèmes côtiers » sur le site du Conservatoire du Littoral.

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :