Devenez water(wo)man testeur(se) !

jeudi 17 mai 2012 à 15:10 | Publié dans qualité eau | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

Appel aux bénévoles pour Surfrider ! Nous menons depuis 2010 un programme de suivi de la qualité de l’eau sur le littoral Basque. 6 spots : Hendaye, Saint-Jean-de-Luz (2), Bidart (2), Anglet, sont ainsi suivi grâce à l’aide apportée par nos bénévoles. Ce programme consiste à faire des analyses qualitatives de l’eau prélevée par des volontaires sur les zones d’activités nautiques (zones de surf, de windsurf, kitesurf, plongée, kayak…), et ce, toute l’année.
Rejoignez le réseau des water(wo)man Testeurs. Surfrider a besoin de vous, adhérent(e)s, bénévoles convaincu(e)s, pratiquant(e)s, ou simples amoureux(ses) de la mer, pour effectuer des prélèvements d’eau de façon régulière sur l’ensemble des sites de suivi. A tous ceux qui sont motivés pour donner un peu de leur temps, améliorer la connaissance de la qualité de l’eau dans laquelle vous pratiquez, et participer à la préservation des spots, merci de contacter Marie Schillinger 05 59 23 54 99 ou par email mschillinger@surfrider.eu

Plus d’infos sur les les analyses d’eaux de baignade et les labos Surfrider.
Les résultats des analyses sur les plages de la côte Basque.

Polémique à Biarritz – suite…

jeudi 2 février 2012 à 16:41 | Publié dans écologie | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , ,

Photo : © Guillaume Barucq

A la suite de la polémique déclenchée il y a quelques jours à propos du véhicule municipal vidant sa cuve « d’eau claire » sur le parvis de la Grande Plage à Biarritz, le docteur Guillaume Barucq relance la polémique via son site Surf Prévention en s’attaquant cette fois à l’usage dans les rues de la ville (voir photo ci-dessus) d’un désodorisant, le Bioteman Desodor (voir la fiche technique du produit), responsable selon lui d’occasionnels désagréments : « Je ne me serais jamais posé cette question si je n’avais pas présenté occasionnellement des symptômes atypiques dans la ville où je surfe quotidiennement, Biarritz. Pendant longtemps, je n’ai pas compris pourquoi je ressentais parfois des maux de tête, pourquoi j’avais la peau qui grattait ou les yeux qui piquaient après une session de surf. Jusqu’au jour où je me suis intéressé au produit qui sent fort utilisé par ma commune pour masquer les odeurs de pipi des chiens et des fêtards indélicats…et qui se mêle parfois à l’eau de mer ou à l’air marin. » S’en suit une description peu avantageuse du produit incriminé.

En réponse, la mairie reconnait l’utilisation du produit mais selon un usage raisonné, s’en explique dans le journal Sud Ouest et sur les réseaux sociaux. Elle le présente comme « un produit sans danger pour l’homme (désodorisant écologique), légèrement moussant et à l’odeur reconnaissable qui masque les affres des usagers indélicats. Il est respectueux de l’environnement et permet comme tout détergent d’éliminer les molécules odorantes. On peut essayer de combattre les incivilités d’un côté, mais à choisir entre une ville qui sente l’urine et les déjections canines ou l’utilisation de produits écologiques qui nous aident à la rendre agréable à vivre, le choix s’impose ».

Deux visions bien différentes d’un même produit… D’autant que d’autres voix s’élèvent (lire les commentaires de l’article de Sud Ouest et celui de Guillaume Barucq) pour dire certaines erreurs d’appréciation et contester des certitudes affirmées de part et d’autres.

Des usages jusque là communs et acceptés de tous provoquent maintenant des polémiques. C’est le signe que les mentalités évoluent et que l’envie de protéger l’environnement gagne du terrain. Tant mieux ! Il faut élargir la discussion au cadre plus global de la politique d’entretien de l’espace public et de l’utilisation des produits phyto-sanitaires (dans les parcs et jardins municipaux, mais aussi chacun chez soi – pensez au savon noir, produit miracle, multi-usages, en vente partout !)

Nous souhaitons faire un état des lieux des pratiques en vigueur dans les communes de la Côte Basque et, si nécessaire, proposer des solutions alternatives (désherbage thermique, choix de produits vraiment écologiques…) pour un meilleur respect de l’environnement.

Comme on dit, toutes les bonnes idées sont les bienvenues…

Nota : n’étant pas spécialistes en matière de détergent-désodorisant, nous prenons le parti de nous renseigner avant de porter un jugement sur l’usage du Bioteman Desodor.

Conférences

jeudi 2 juin 2011 à 06:36 | Publié dans information générale | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , ,

Surfrider Foundation Europe Europe propose deux conférences sur des thèmes important pour l’ONG :

1) Sur la « qualité de l’eau » dans le cadre de la journée mondiale des Océans Mercredi 8 juin, 18h30-20h à la Villa Banuelos (ancien tribunal d’instance, 16 avenue d’Etienne, Biarritz). Conférence animée par avec Gregory Lemoigno (Surfrider) et Sylvie Perez de l’association « Non à la vague toxique »

2) Sur le thème « vagues et patrimoine » à l’occasion de l’International Surfing Day lundi 20 juin, 18h30-20h à la Villa Banuelos (ancien tribunal d’instance, 16 avenue d’Etienne, Biarritz). Conférence animée par avec Gregory Lemoigno (Surfrider) et Gibus de Soultrait (Surfer’s Journal).

Entrée libre et gratuite.

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :