Pour acheter tout (ou presque) en vrac sur la côte basque

mercredi 9 septembre 2015 à 13:12 | Publié dans écologie | 3 commentaires
Étiquettes : , ,

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détrompez-vous, la politique zéro déchet ce n’est pas la fin de la croissance, de l’emploi, de la France. Les deux vaillantes épicières du lac, comme aiment s’appeler Christelle et Isabelle, vont vous prouver le contraire !

Ouvert depuis fin juillet, Euskal Vrac accueille une clientèle de plus en plus nombreuse, dans le quartier du lac de St-Pée-sur-Nivelle. Le principe de cette épicerie est de faire ses courses, sans finir avec des poubelles pleines d’emballages, en revenant à la consigne. Votre contenant n’est plus jetable, mais réutilisable. Prenez une belle bouteille, sur place ou chez vous, et remplissez-là des huiles, vinaigres ou vins que vous trouverez dans les rayons de cette épicerie responsable. Vos boîtes ou bocaux peuvent accueillir aussi les farines, les céréales ou de délicieux biscuits, mais cela ne s’arrête pas là. Vous pouvez acheter de la lessive, du liquide vaisselle, ou venir vous choisir un savon artisanal et local sans avoir à payer le transport d’un emballage du fabricant vers votre magasin et ensuite de votre maison vers une déchetterie.

Les fabricants et les grandes surfaces reportent le coût de fabrication de l’emballage et de son transport sur le prix d’un produit. Puisque les prix doivent rester bas, le sacrifice se fait sur la qualité même de ce que l’on consomme. Avec le vrac, vous ne payez que le produit en lui-même, aidant au développement d’une production locale, de qualité et au maintien d’un commerce de proximité.

Certes, tous les produits vendus ne sont pas originaires de la région. A notre connaissance, il n’y pas de lessive basque, de spaghetti landaises ou de muesli aquitain. Par contre, les fruits et légumes (issus de l’agriculture biologique), les fromages bien sûr, mais aussi la charcuterie, le miel, le pain, bref une grande partie de ce que vous trouverez sur place, vient de la région.

Vous limiterez ainsi les transports routiers sur de longues distances, les dépenses d’énergies pour la fabrication, l’acheminement et ensuite le traitement d’emballages jetables, souvent non recyclables et donc polluants.

Euskal Vrac est ouvert 7j/7 de 7h à 20h à Saint-Pée-sur-Nivelle (côté lac) et un service à domicile est déjà proposé. Plus d’infos : 05 59 43 66 37 et euskalvrac@gmail.com

euskal_vrac-2

Assainissement de l’Uhabia

dimanche 29 janvier 2012 à 00:04 | Publié dans actions antenne 64 | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’Uhabia a son embouchure. Photo : Harrieta171

Les projets de travaux d’assainissement de la rivière Uhabia ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois, déchaîné les passions et donné lieu à des joutes verbales parfois agressives. C’est donc un sujet sensible sur lequel nous nous penchons aujourd’hui, d’autant plus que Surfrider Foundation se trouve dans une situation de juge et partie qui n’est pas forcément idéale. En effet, Marc Bérard, adjoint de la commune fut également vice président de notre ONG et reste élu au conseil d’administration.

L’Uhabia, petit cours d’eau long de quelques kilomètres traverse cinq communes du Pays Basque (Saint-Pée-sur-Nivelle, Arcangues, Arbonne, Ahetze et Bidart) avant de se jeter dans l’océan sur la plage dite de l’Uhabia à Bidart. Aussi petite que soit cette rivière, c’est paradoxalement une source majeure de pollution bactériologique par temps de pluie.

Lors la saison estivale, on ferme la plage lorsque les analyses sont positives, on la réouvre dès que possible… et en dehors des mois de juillet et d’août, il n’y a pas d’analyse… Pendant des dizaines d’années, tout le monde s’en est accomodé. Parce que l’écologie et la protection de l’océan n’étaient pas au centre des préoccupations, mais aussi parce les communes situées en amont ne voulaient pas entendre parler du problème et prendre leur part d’investissement pour y remédier : « c’est votre plage, c’est votre pollution ! »

Depuis l’adoption de la nouvelle directive européenne sur la qualité des eaux de baignade en 2006 (1) (qui prendra effet au premier janvier 2015 et qui divise par 4 les seuils acceptables de pollution bactériologique (2)) et l’arrivée de la nouvelle équipe municipale à Bidart en 2008, la pollution de l’Uhabia s’est imposée comme une priorité. Parce qu’avec la nouvelle loi, les profils de plage déterminant les classes de qualité des eaux de baignade seront évalués notamment au regard de prélèvements effectués pendant quatre ans (3). Et Bidart ne peut se permettre de voir sa plage principale fermer de façon définitive en attendant d’avoir quatre années consécutives de bons résultats (4). (Voir les profils des plages de la Côte Basque selon l’ancienne législation et la nouvelle directive).

Continue Reading Assainissement de l’Uhabia…

Nettoyage en mer

mardi 29 juin 2010 à 09:15 | Publié dans actions antenne 64 | 5 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dimanche 27 juin 2010. Quelques représentantes des antennes Côte Basque et Sud Landes de Surfrider embarquent dans le port de Saint Jean de Luz à bord de l’Itsas Belara pour participer à un ramassage des déchets en mer (voir le parcours effectué) aux côtés du capitaine Camille, de Luciano et de  Germain. Récit en suivant le lien.

Continue Reading Nettoyage en mer…

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :