L’érosion, phénomène naturel ou révélateur de l’amnésie humaine ?

dimanche 27 avril 2014 à 18:22 | Publié dans information générale | 4 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

erosion_Biarritz_1976
Erosion à la Côte des Basques, Biarritz, 1976.

Il existe des conflits difficiles à trancher. Prenons le cas où l’intérêt des usagers s’oppose à celui de l’environnement. Doit-on avant tout protéger la nature, quitte à freiner l’activité humaine ; ou a contrario favoriser l’homme face au milieu. De manière très pragmatique pour prendre un exemple à la fois concret et cruel : à La Réunion, faut-il tuer les requins pour permettre aux surfeurs de surfer et à l’économie du tourisme de prospérer ou doit-on se rendre à l’évidence que l’océan est le milieu naturel de vie des squales avant d’être une aire de jeu pour les humains ? Qui est prioritaire ? L’homme ou l’environnement ? Il n’y a évidemment pas de réponse toute faite.

C’est un peu pareil quand on s’intéresse à la question de l’érosion du trait de côte. Doit-on bétonner pour préserver l’activité humaine ou laisser la nature modeler l’environnement.

Pour apporter des éléments de réponses nous avons choisi de donner la parole à Frédéric Bergez Casalou, chargé de Mission Foncier au Conservatoire du littoral Aquitaine, mais aussi citoyen engagé, proche de Surfrider Foundation, passionné par l’océan et surfeur. Un argumentaire passionnant à lire, partager et commenter… Continue Reading L’érosion, phénomène naturel ou révélateur de l’amnésie humaine ?…

Le cargo Luno s’échoue à Anglet

mercredi 5 février 2014 à 21:41 | Publié dans information générale | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

cargo_luno_echoue_anglet_surfrider_foundation_europe

Photo : © Boris Masseron

Ce mercredi 5 février 2014 aux environs de 10h, le Luno, un cargo battant pavillon espagnol, s’est échoué ce matin à Anglet sur la digue des Cavaliers. Cet accident est intervenu suite à une avarie électrique totale à bord, lorsque le navire entrait au port de Bayonne.

A cause du vent et de la forte houle causées par la tempête Petra, le cargo Luno a été projeté sur la digue séparant les plages des Cavaliers et de la Barre à Anglet. Il s’est rapidement brisé en deux laissant s’échapper une partie de son carburant. Selon des spécialistes 80 % des 127 m3 (l’équivalent de 4 camions citernes) de carburant restent confinés dans la partie avant pour l’instant échouée échouée sur la plage.

Les onze membres de l’équipage ont pu être hélitreuillés. Un seul est légèrement blessé.

Malheureusement les conditions météo ne vont pas s’améliorer pendant plusieurs jours avec le risque de voir le bâtiment s’abimer un peu plus et laisser s’échapper la totalité du carburant. Les équipes de pompage ne peuvent pas intervenir pour le moment à cause des conditions météo. Hegalaldia, le centre de soins de la faune sauvage dit avoir déjà recueilli des oiseaux mazoutés.

La zone est interdite d’accès. Aucune opération de nettoyage de plage n’est pour l’instant envisagée. Le carburant échappé est liquide. Sa récupération nécessite des moyens particuliers.

Cet accident est malheureusement un nouvel exemple des lacunes de la legislation européenne sur la sécurité maritime. C’est pour éviter ce genre de catastrophe que Surfrider milite depuis 10 ans pour un renforcement des lois et propose 45 mesures pour des mers et des océans plus sûrs.

Pour suivre l’actualité liée à cette catastrophe, suivez les fils Twitter de Surfrider Foundation Europe et d’Antidia Citores, notre spécialiste du transport maritime.

Edit : La cabine de pilotage s’est désolidarisée de la partie arrière du cargo jeudi 6 février. La totalité du carburant qui se trouvait dans la partie avant a été pompée samedi 8 février. Reste à démanteler la carcasse.

Oiseaux échoués

vendredi 16 décembre 2011 à 16:49 | Publié dans information générale | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Dans les jours à venir, il y aura surement des oiseaux qui vont venir s’échouer sur les plages soit par épuisement ou suite à un passage dans des hydrocarbures (car, il y a de grandes chances que des navires profitent des mauvaises conditions météo pour dégazer en mer).

Si vous allez prospecter sur les plages, merci de prévenir le centre Hegalaldia d’Ustaritz en cas de découverte d’oiseaux : 06 76 83 13 31 ou 05 59 43 08 51. Les espèces le plus couramment impacté par les marées noires : Fou de BassanGuillemot de Triol et Pingouin torda.

Que faire en cas de découverte d’un oiseau marin en difficulté : attraper l’oiseau avec une serviette ou une couverture (attention au bec du Fou de Bassan). Le mettre le plus rapidement au chaud et surtout ne rien lui donner à manger ou à boire temps que l’oiseau n’a pas été pris en charge par le centre.

Merci pour votre vigilance.

ATTENTION : surtout ne pas prendre de risque car la houle va être encore puissante pendant quelques jours.

Vigilance : oiseaux en perdition

mardi 9 novembre 2010 à 18:38 | Publié dans protection environnement | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

Depuis 48h une tempête souffle sur le Golfe de Gascogne. Les premiers oiseaux blessés et/ou affaiblis arrivent sur les plages (Fou de Bassan, Mouette rieuse, etc). Si vous avez le temps, profitez du pont du 11 novembre pour aller prospecter sur les plages (avec cartons et serviettes éponges dans le coffre de votre voiture). D’autres individus peuvent encore s’échouer.

Si vous trouvez un oiseau blessé ou fatigué, récupérez-le et appelez-nous le plus vite possible (06 76 83 13 31 ou 05 59 43 08 51). Bien sûr, mêmes affaiblies, certaines espèces peuvent s’avérer dangereuses : méfiez-vous des becs des Fous de Bassan par exemple.

Nous sommes également intéressés par les données d’oiseaux morts sur les plages. Si vous le pouvez, prenez-les en photos et envoyez-nous les au courriel suivant : associationhegalaldia@orange.fr. Vérifiez également, si possible, les pattes de ces oiseaux afin de voir s’ils ne possèdent pas de bagues museum.

Plus d’infos : www.hegalaldia.org

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :