Mundaka en danger !

mercredi 20 mai 2015 à 07:01 | Publié dans artificialisation | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

save_mundaka-1

Depuis quelques semaines, l’association de surfeurs Mundakako Surf Taldea se mobilise pour avertir les autorités publiques du danger de la disparition de la mythique gauche du spot de Mundaka suite au dragage en cours.

Les tempêtes successives qui ont sévi sur le littoral basque entre janvier et mars 2014 ont accéléré l’érosion de Laida, plage hautement touristique dont les retombées économiques (210 000 visiteurs par an) sont considérables pour la zone. Il est prévu de ramener 40.000 m³ de sable (plutôt que d’attendre que le sable revienne naturellement sur la plage) en provenance du petit port de Mundaka et de la zone intertidale de Laida.

Mais le sable prélevé pour réengraisser Laida est le même que celui qui alimente la vague de Mundaka jusqu’à l’automne où il produit chaque année des tubes de classe mondiale. Or on se rappelle tous qu’en 2003, quand 300.000 m³ de sable ont été prélevés dans le fond de la rivière, les travaux avaient entraîné la disparition pure et simple de cette superbe gauche pendant deux ans, avant qu’elle ne revienne progressivement à la vie à partir de 2006 avec la reconstitution naturelle du banc de sable.

Les surfeurs locaux craignent le pire. Dans un communiqué (à lire ici), ils dénoncent notamment le « manque d’information sur l’impact environnemental des travaux » et posent la question des « effets possibles sur l’écosystème de l’estuaire ». Dans leur déclaration, ils incitent aussi les autorités à « engager une procédure pour déclarer la barre de Mundaka d’intérêt culturel ou d’environnement naturel protégé conformément à la loi sur le patrimoine naturel et la biodiversité », une proposition déjà formulée par Surfrider Foundation Europe.

Pour soutenir les surfeurs locaux, n’hésitez pas à signer la pétition et à participer à la vidéo virale #savemundaka (il suffit de se filmer pendant 5 secondes maximum en disant quelques mots concernant son attachement à la vague et en demandant de la protéger. N’oubliez-pas de porter devant vous une feuille portant l’inscription #savemundaka. Envoyez votre vidéo à info@savemundaka.org).

Pour suivre les derniers développements de l’affaire, vous pouvez vous abonner à la page Facebook dédiée.

save_mundaka-2

Renoncer sagement au parking de la Côte des Basques ?

jeudi 9 janvier 2014 à 09:07 | Publié dans parking Beaurivage | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , ,

borotra_Sud_ouest

© PHOTO J.-D. C. / Sud Ouest

«De plus, la loi littorale fixe une bande de 100 mètres à respecter pour les constructions. À Biarritz, nous allons au-delà : aucune construction n’y est permise à moins de 300 mètres du rivage. Certes, il n’y a pas vraiment de foncier, mais si un immeuble est détruit un jour, aucun promoteur ne peut le remplacer.»

Faut-il interpréter la dernière phrase de l’interview de Didier Borotra au journal Sud Ouest de ce jour et comprendre qu’il n’y aura pas de parking souterrain dans la falaise de la Côte des Basques ?

Dans tous les cas, la tempête Hercules de ce début janvier nous rappelle que la nature est toujours plus forte que l’homme et ses constructions ; qu’on ne peut jamais garantir qu’il n’y aura pas une vague plus forte que les autres qui emportera tout !

Voilà l’une des raisons pour laquelle nous nous opposons au projet de parking souterrain dans la falaise de la Côte des Basques. Lire l’ensemble de notre argumentaire.

Sauvons les vagues de Crab Island et de Point Doolin !

mercredi 21 juillet 2010 à 08:25 | Publié dans protection environnement | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , ,


Alex smacks à Doolin Point.

A Crab Island et Point Doolin, les vagues se brisent sur les massifs calcaires et forment depuis des siècles des tubes impressionnants. C’est l’un des spots de surf les plus reconnus et fréquentés d’Irlande.

Actuellement un ferry effectue la traversée tout l’été entre Crab Island, depuis un embarcadère situé dans la lagune, et les îles d’Aran toutes proches. Une réglementation européenne exige aujourd’hui que les embarcadères où accostent ces ferries soient plus grands et dans des eaux plus profondes. Malheureusement, le projet que le comté de Clare a retenu risque d’altérer les vagues de Crab Island et celles de Doolin Point en créant un backwash. Il met aussi les surfeurs en danger en les obligeant à traverser à la rame la route du ferry pour rejoindre le line-up.

Vue aérienne des breaks lors d’un petit swell à marée haute. Crab Island est au premier plan et Doolin point à droite de l’image. On voit le ponton existant au milieu en haut de l’image. Le projet prévoit de construire une passerelle d’accès pour les ferries qui partirait de la pointe à droite du ponton existant et s’avancerait jusqu’au milieu environ du passage entre la terre et Crab Island !

Les surfeurs locaux essaient de convaincre le comté de reculer l’embarcadère d’une cinquantaine de mètres vers son emplacement actuel et de draguer un peu plus profond au niveau de celui-ci.

Apportez leur votre soutien. Signez la pétition avant le 5 Août 2010.

Plus d’infos sur la page Facebook dédiée, sur le site de l’Irish Surfing Association ou en prenant contact avec David Blount du West Coast Surf Club.

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :