Pollution de l’Untxin

vendredi 16 juin 2017 à 12:14 | Publié dans pollution | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , ,

Surfrider-cote-basque19

Surfrider-cote-basque16

Jeudi 15 juin entre 14h et 18h, une cuve contenant 37 m3 (37 000 litres) d’engrais azoté liquide s’est déversée dans une exploitation agricole sur la commune d’Urrugne. L’agriculteur venait de remplir la cuve quand elle s’est fendue.

Le liquide a rejoint l’Untxin, petit cours d’eau qui débouche dans l’océan à Socoa à 3 km en aval. La faune et la flore sont lourdement impactées. Selon le garde pêche local : « nous sommes près d’une mortalité totale ». De nombreux poissons morts sont visibles dans le cours d’eau : mulets, vairons, aloses, plies, carpes et truites fario sauvage). Voir plus de photos

La Police de l’Eau (ONEMA) s’est rendu sur place. Des investigations et modélisations sont menées pour évaluer le risque d’impact. L’Agence Régionale de Santé (ARS) réalise des prélèvements toutes les heures dans l’océan. Pour éviter tout risque pour les baigneurs, les plages de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure ont été fermé la journée de vendredi.

La Fédération de pêche des Pyrénées-Atlantiques va porter plainte : « c’est systématique, chaque fois qu’il y a mortalité il y a une plainte, la Fédération se porte partie civile » explique André Dartau le président.

Il semble que la cuve était vieille et rouillée, dépourvue de bac de rétention permettant de récupérer son contenu en cas de fuite.

Lire les articles de Sud OuestFrance BleuMediabask

pollution_untxin-1

pollution_untxin-2

Uramap, 1 an

mercredi 31 mai 2017 à 17:15 | Publié dans actions antenne 64, Uramap | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Le 8 juin, journée mondiale des Océans 2017, marque aussi l’anniversaire de création du collectif Uramap (*) et du site internet www.uramap.net. C’est une carte interactive, utilisable par tout citoyen, qui permet de signaler et d’aider à supprimer les pollutions qui impactent les milieux aquatiques aux Pays Basque. Depuis sa création, la carte participative a permis le signalement de 100 cas, le traitement de 80% d’entre eux et la résolution effective d’une trentaine de pollutions. Il y a de quoi être fiers !

Le jeudi 8 juin à 17h30, nous invitons l’ensemble des acteurs sensibles à ce projet (élus, responsables sanitaires, associations et citoyens) à participer à une conférence de presse publique. Ce sera l’occasion de discuter ensemble autour de cas concrets pour connaître votre perception de l’outil, envisager son évolution et le développement de nouvelles synergies.

La protection de l’environnement et l’engagement associatif vous intéresse ? Comme nous, vous êtes convaincu qu’on peut agir et faire avancer les choses ? VENEZ NOUS RENCONTRER !

Rendez-vous le jeudi 8 juin de 17h30 à 19h chez Bizi, 22 rue des Cordeliers à Bayonne. N’hésitez-pas à vous inscrire sur l’évènement Facebook dédié.

(*) : qui fédère les associations Bizi, Itsas Arima, Pose ta graine, Surfrider Côte Basque et Ur Tipula.

A cette occasion et pendant tout le mois de juin, nous lançons l’opération SELFIE DECHETS inspirée de la démarche menée par Fatoumata Chérif à Conakry en Guinée (voir la photo ci-dessous).

Pour participer, c’est très simple :

1. Prenez-vous en photo avec un masque chirurgical (ou de chantier), un foulard ou un tee shirt devant la bouche, face à des déchets jetés dans la nature ou sur la plage.

2. Publiez la photo sur vos réseaux sociaux (en identifiant @Surfrider Côte Basque sur Facebook ou @SurfriderBasque sur Twitter) ou directement sur la page FB de Surfrider Côte Basque avec la légende : Jeter par terre c’est jeter en mer ! www.uramap.net #WorldOceansDay #stoppollution #SelfieDéchets #uramap

Si vous vous ne savez pas où trouver des endroits pollués ? Faites un tour sur www.uramap.net, il y a plus de 100 signalements référencés !

operation_selfiesselfie-dechet-5

20170527_105340

Avec les plongeurs à Socoa

jeudi 18 mai 2017 à 19:38 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , ,

2017-05-06_CODEP64-39surfrider-socoa-plongee-nettoyage-1.jpg

Comme l’année dernière, nous tenions un stand samedi 6 juin 2017 à Socoa aux côtés du Comité Départemental de Plongée 64 (CODEP 64) qui invitait avec la Fédération Française d’Étude et des Sports Sous-Marins (FFESSM) à un rassemblement de bateaux et de plongeurs de tous les clubs du département à un nettoyage du port de l’ensemble des déchets accumulés sur terre et au fond. A l’aide de de filets, d’épuisettes et de parachutes de relevage, une vingtaine de plongeurs se sont relayés toute la journée selon la méthode du ramassage en « pâquerette » : il s’agit d’aller aller au large, de collecter, derevenir déposer et de repartir en modifiant légèrement sa direction. Une méthode efficace pour ratisser au mieux les fonds marins.

Ils ont ramené des emballages de produits ménagers, des pneus, des restes d’engins pyrotechniques (pollution récurrente et déjà dénoncée) , des chaussures, des lunettes, la liste est longue…

La FFESSM a signé en 2009 une charte avec le comité national olympique et sportif français, le CNOSF, pour « un sport et une société écologiquement, socialement et économiquement responsables et durables ». Localement, il s’agit de faire de la sensibilisation auprès des plongeurs et de la population sur les déchets en mer et sur le projet pour le maintien et le rétablissement de la faune et de la flore marine, se traduisant par la mise en place d’une réserve marine sur la zone des Briquets à Hendaye, inclue dans l’aire marine protégée de la cote basque.
2017-05-06_CODEP64-33surfrider-socoa-plongee-nettoyage-2.jpeg

Natura 2000 sur la Côte Basque

vendredi 5 mai 2017 à 07:29 | Publié dans protection environnement | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , ,

Photo © Christelle Chambre

La quasi totalité de la Côte Basque est classée Natura 2000 depuis 2012. Ce sont le littoral et les falaises d’Hendaye à Anglet qui sont ainsi protégés. L’idée étant de préserver le milieu naturel et les espèces (faune et flore) répertoriées. Donc plus question de construire ou d’aménager à outrance les secteurs visés. Toute intervention sur le milieu naturel est soumises à dossier et approbation.

En place depuis le 1er janvier 2017, c’est la nouvelle agglomération Pays Basque qui est maintenant chargée de suivre ces zones à préserver. Pour chacun des sites, un documents d’objectif (DOCOB) précise les enjeux de la zone et les mesures à mettre en œuvre afin de conserver dans un état favorable les habitats et les espèces.

Un comité de pilotage (composé des villes concernées, de pécheurs professionnels, de scientifiques et d’associations environnementales dont Surfrider fait partie) s’est réuni la semaine dernière pour lister une série d’actions à mener pour l’année à venir.

L’une d’entre elles vise à mener une expérience de traitement sélectif de la plage Erretegia à Bidart. Il s’agit d’en finir avec le nettoyage strictement mécanique de cette zone pour arrêter d’enlever systématiquement toute la laisse de mer qui contient certes des déchets d’origine humaine, mais aussi du bois, des algues et des résidus organiques naturels essentiels au développement de la vie sur la plage.

Si le nettoyage manuel de la zone sera toujours confié à un entreprise privée, les élus proposent aussi de développer l’implication d’actions menées par des citoyens bénévoles.

A ce propos, Marc Bérard, coprésident du comité de pilotage Natura 2000 « mer et littoral » a cité en exemple les chantiers réalisés par Surfrider et les associations engagées au sein du collectif Uramap aux 100 Marches, site contigu de la plage d’Erretegia.

L’élu bidartar a aussi évoqué la possibilité de mettre en place un réseau de sentinelles qui donneraient l’alerte en cas de pollution en utilisant un site internet dédié. Ça ne vous rappelle rien ? Les projets Gardiens de la Côte et Uramap bien sûr…

Nettoyage aux 100 marches

dimanche 2 avril 2017 à 11:03 | Publié dans actions antenne 64, Uramap | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , ,

A l’invitation du collectif URAMAP uramap.net, venez donner un coup de main pour nettoyer le sentier d’accès à la plage des 100 Marches à Bidart souillé par des déchets accumulés dans ce vallon encaissé. Le chantier a débuté il y a deux ans mais n’a pu être fini ni en 2015, ni en 206. Nous y retournons une troisième fois avec la ferme intention de terminer la remise en état et de rendre à ce site sauvage toute sa splendeur.

Rendez-vous dimanche 9 avril à 9h, rue Tutilenia à Bidart (plan : http://tinyurl.com/otrzu4a). Venez équipés de bonnes chaussures et d’un pique nique pour deux séances de travail de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h. N’hésitez-pas à participer même si vous n’êtes disponibles qu’une demi-journée. Nous offrons thé, café, jus de fruits, quelques pâtisseries et la bonne humeur !

N’hésitez-pas à vous inscrire sur la page de l’évènement Facebook.

Cette opération est co-organisée par le collectif Uramap (qui fédère les associations BiziItsas ArimaPose ta graine, Surfrider Côte Basque et Ur Tipula) la Mairie de Bidart et le Département des Pyrénées-Atlantiques.

EDIT : Voir les photos de l’évènement

Nettoyage de la plage de Cenitz

dimanche 19 mars 2017 à 20:56 | Publié dans actions antenne 64, Initiatives Océanes | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , ,

Comme chaque année, dans le cadre de son programme Initiatives Océanes, Surfrider Foundation Europe invite le grand public et ses sympathisants à nettoyer les plages, lacs et rivières. Signe d’une prise de conscience, grâce au soleil ou les deux, nous étions près de 80 ce dimanche pour nettoyer la plage de Cenitz. La moitié du groupe s’est occupé de la partie située sur la commune de Guéthary, l’autre sur celle de Saint Jean de Luz. Une heure et demi de collecte avant l’ouverture d’un sac témoin pour voir ensemble le type de déchets collectés : le plastique représente 90 % des polluants ! Une seule solution pour que cela change : arrêter d’acheter des objets dans ce matériau, certes peu cher, mais tellement peu solide et à la base de tellement d’objets jetables… Il existe des tas d’alternatives (relire, cette série d’articles pour trouver de bonnes idées).

Un grand merci à tous les volontaires qui se sont déplacés. A très vite… Plus de photos de l’évènement à voir sur notre page FB.

Déchets brûlés à l’air libre à Arnéguy

mardi 15 novembre 2016 à 09:47 | Publié dans pollution | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , ,

Depuis le printemps 2016, des ordures ménagères sont brûlées en bordure de Nive sur la commune d’Arnéguy au niveau des ventas (voir le signalement sur la carte uramap).

Nous avons signalé cette atteinte à l’environnement aux élus locaux et notamment à Madame la mairie d’Arnéguy, qui au titre d’Officier de Police Judiciaire, est la première autorité compétente pour l’application de la législation relative aux déchets (article L.2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales). Elle a «le soin de prévenir (…) les pollutions de toute nature» et l’obligation légale de faire cesser ces agissements irrespectueux de l’environnement, préjudiciables aux intérêts des riverains et passibles d’amende (450 € pour contravention de 3e classe).

Même si le site n’a pas été nettoyé, il semble que depuis quelques semaines, on ne brûle plus à cet endroit… mais sur la rive opposée !

ordures_ventas_arneguy_nov_2016

Des témoins rapportent même avoir vu des employés des ventas venir déposer des déchets qui sont ensuite incendiés. Cette pollution est d’autant plus incompréhensible que la communauté de communes Garazi Baigorri procède au ramassage des ordures ménagères sur ce secteur.

Voir le reportage consacré au sujet sur France 3 Aquitaine :

france3-surfrider-arneguy

Premier pas vers l’Objectif Zéro Déchet

mardi 25 octobre 2016 à 09:00 | Publié dans actions antenne 64 | Laisser un commentaire

dsc_1327

Dans le cadre du lancement de la campagne Objetif Zero Déchet, Surfrider Côte Basque et Bizi! ont proposé ce vendredi, le film Trashed de Candida Bardy, en avant-première au Royal à Biarritz.

Devant un public de 135 personnes, Eric de Surfrider, a présenté la campagne avant le film et invité les gens à rester après le film.

Le film Trashed est assez sombre au début car il parle des dommages causés par les déchets sur l’environnement et la santé, de l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban.

Il parle de la pollution des macro-déchets (cours d’eau jonchés de déchets, pollution sur les plages etc.) mais également de micro-déchets (situés au niveau des gyres océaniques, les fameux  continents de plastique). On y voit des décharges mal gérées et extrêmement dangereuses pour les habitants qui se trouvent à grande proximité. Une solution qui n’en est pas une avec l’incinération des déchets qui réduit leur volume mais augmente leur dangerosité avec des mâchefers toxiques utilisés sur les routes et des dioxines (entre autres) polluant l’air et donc l’eau et le sol avec les précipitations.

dsc_1323

Les images choc des bébés mal-formés dans du formol en Indonésie, conséquence de l’épandage de l’agent orange (contenant de la dioxine) durant la guerre du Vietnam, est peut-être la séquence de trop. Elles révèlent cependant la non-projection dans le temps et des répercussions catastrophiques sur la santé (ici humaine, mais il a été montré un impact sur la fertilité des mammifères marins).

Donc ces images montrent une réalité assez catastrophique, mais sans se mentir tout de même, due à notre manière de consommer et donc de jeter, toujours plus créatrice de déchets qui seront plus ou moins bien gérés par les autorités.

Donc là, on pourrait avoir envie de “jeter” l’éponge et de se dire pourquoi batailler ?! Et c’est là qu’arrive un message d’espoir qui montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème.

C’est ici que s’inscrit la démarche portée par la campagne Objetif Zero Déchet (OZD) et, en allant plus loin, la démarche portée par Alternatiba.

Le film terminé, Eric a enchaîné sur la campagne OZD en présentant les visuels.

Ensuite, Léa et Océane de La Vrac Mobile nous ont parlé de leur démarche qui se veut plus respectueuse tant au niveau de la non-création de déchets (on y trouve même du papier hygiénique sans emballage !!) mais également avec la vente de produits bio et locaux !!

Sébastien, créateur de La Juste Dose et de Vracoop de Bidart, a également pris la parole pour appuyer la possibilité de vendre mieux et donc de mieux acheter!

Un intermède avec un petit jeu entre 3 temps a été proposé aux spectateurs. Il a permis de mettre en avant les alternatives à mettre en place au quotidien (comme le geste tout bête de boire de l’eau dans un verre en verre plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau, et oui c’est bien une alternative !!). Il a aussi mis en avant que consommer mieux ne voulait pas forcement dire plus cher (1Kg de café What Else coûte environ 60€ alors que vous pouvez trouver du café bio à La Vrac Mobile à moins de 25€ le kilo !)

dsc_1342

Magali pour Bizi a ensuite présenté le document 21 engagements pour changer le monde, pas le climat. Un peu comme à mi-film où on pourrait être pris de désespoir sans savoir quoi faire, ce petit guide propose 21 alternatives à mettre en place dans son quotidien tant au niveau des déchets (le Stop-Pub était mis à disposition sur le stand à la sortie) que sur d’autres thématiques.

Enfin, Jeremie de la Famille (presque) Zéro Déchet, nous a parlé de leur diminution drastique des déchets depuis 2 ans. Il était venu avec leur poubelle : un bocal de confiture équivalent à leur production sur plusieurs mois pour 4 personnes !! Cette diminution passe forcément par un changement de consommation, ceci ayant l’effet positif de relocaliser l’économie. Ainsi, en achetant ses légumes dans une AMAP, vous permettez à un maraîcher d’installer son activité et donc de subvenir aux besoins de son foyer !!

Pour terminer, dans la cadre du lancement de la campagne OZD, la charte des commerçants a été remise à La Vrac Mobile et à Vracoop, 1ers commerçants à nous suivre dans cette aventure, et nous les en remercions!

dsc_1350

Limiter sa production de déchets est possible. Commençons par refuser les emballages surperflus, réduire notre consommation (prêter ou se faire prêter plutôt que d’acheter), réutiliser, réparer et recycler !

Maintenant c’est à nous de jouer ! Ci-dessous vous trouverez les chartes pour les commerçants, les clients et les collectivités, à télécharger, proposer, partager, utiliser :

charte_commerces

charte_clients

charte_collectivites

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :